Accueil » Actualité » The Boys Season 3 : les différences entre la série télévisée et la bande dessinée

The Boys Season 3 : les différences entre la série télévisée et la bande dessinée

Eric Kripke nous révèle les raisons qui l’ont poussé à s’écarter de l’hécatombe de super vilains prévue dans la bande dessinée originale pour choisir une fin de série télévisée différente.

Le dernier épisode de la saison 3 de The Boys, diffusé par Prime Video, nous promettait une fin en apothéose. Cependant certains fans sont peut être restés sur leur faim alors que d’autres ont été franchement refroidis, voire écoeurés.

Queen Meave dans The Boys Saison 3
Queen Meave dans The Boys Season 3, Crédit : Amazon Studios

En effet, la bataille finale qui opposait Homelander (Anthony Starr), son géniteur Soldier Boy (Jensen Ackles) et Queen Maeve (Dominique McElligott) ne se finit pas comme dans la bande dessinée originale. Cette dernière ne connait finalement pas de fin tragique et définitive.

Eric Kripke a choisi de laisser Queen Maeve survivre à l’explosion finale, et ce faisant, lui offrant un happy ending digne de son sacrifice altruiste visant à sauver ses compagnons. Le scénariste a expliqué qu’il n’avait jamais eu l’intention de mettre fin au personnage de Queen Maeve, et qu’elle méritait mieux.

Il nous révèle aussi qu’il ne souhaitait pas tomber dans une sorte de caricature devant mener à l’élimination d’un personnage queer dans la série. Comme nous l’avions appris dans l’épisode 5 de cette saison, Queen Maeve est en réalité bisexuelle et secrètement en couple avec sa partenaire Elena.

A lire >> The Boys, saison 4 : intrigue, casting, date de sortie… voici ce qu’il faut savoir

The Boys Season 3 : une hécatombe en demie-teinte

Queen Maeve survit donc finalement à l’explosion de Soldier Boy et part refaire sa vie dans l’anonymat des gens normaux puisqu’elle a par là même perdu ses super pouvoirs. Cependant, le scénariste promet de la faire revenir dans quelques saisons. On peut tenter d’expliquer ce choix scénaristique des créateurs de la série, par un certain sens moral et de vertu karmique: les méchants sont punis ou meurent et les gentils survivent.

Le dernier opus de la série nous a réservé d’avantage de surprises puisque Soldier Boy survit lui aussi mais est mis hors service dans un coma contrôlé par les services de sécurité de la CIA. En outre, c’est la fin tragique et violente de Black Noir qui a provoqué le plus de réactions d’incompréhension. Alors que l’on a découvert un Black Noir souffrant du syndrome de stress post-traumatique et d’hallucinations psychotiques, ses fans ont exprimé leur colère sur les réseaux sociaux de voir leur personnage préféré être éliminé de manière si abrupte et injuste.

Source : Screenrant