Accueil » Actualité » Coca-Cola vs. Pepsi : il y a 35 ans, les astronautes buvaient dans des cannette spatiales à 250 000 $

Coca-Cola vs. Pepsi : il y a 35 ans, les astronautes buvaient dans des cannette spatiales à 250 000 $

Le 29 juillet 1985, Challenger s’est mis en orbite, transportant son huitième équipage humain dans un voyage d’une semaine pour étudier le Soleil et le cosmos avec une batterie d’instruments scientifiques.

Alors que la principale charge utile de la mission STS-51-F était le module laboratoire Spacelab 2, la charge utile qui a fait le plus parler les médias était un distributeur de boissons gazeuses. C’était une expérience dans laquelle Coca-Cola et Pepsi ont toutes deux essayé de permettre aux astronautes de boire leurs boissons dans l’Espace.

Image 1 : Coca-Cola vs. Pepsi : il y a 35 ans, les astronautes buvaient dans des cannette spatiales à 250 000 $
Crédit : Smithsonian

La canette de Coca-Cola était équipée d’un mécanisme qui permettait à l’astronaute de pousser ou extraire du liquide. Compte tenu du comportement des liquides dans un environnement de microgravité, il était essentiel de pouvoir contrôler le débit de liquide qui sortait de la canette.

Pepsi s’est joint à la mission lorsqu’il a appris que Coca-Cola y participait. Cependant, ceux-ci ont dû développer leur propre canette. Celle-ci ressemblait davantage à un tube de crème chantilly qu’à une canette classique. Elle utilisait un sachet rempli de dioxyde de carbone pour faire sortir le soda. Cependant, au lieu d’utiliser un système prépressurisé, Pepsi a utilisé des produits chimiques pour produire le gaz, ce qui coûtait à l’époque très cher à développer.

Coca-Cola avait déclaré à l’époque avoir dépensé plus de 250 000 dollars pour développer sa canette spatiale. Pepsi lui avait dit avoir dépensé environ 14 millions de dollars pour sa version. Alors que tout ceci était avant tout un énorme coup de pub, Pepsi a récemment refusé d’utiliser des satellites pour faire de la publicité.

La mission aurait pu être un échec

Le lancement ne s’est pas déroulé sans encombre. En effet, six minutes après le lancement, et à 108 km au-dessus de la Terre, une panne de moteur principal a nécessité un abandon d’orbite (ATO), marquant le seul abandon en vol jamais effectué lors du lancement d’une navette. En conséquence, la mission a dû être effectuée à une altitude orbitale plus basse que prévu.

NASA : un astronaute perd son miroir dans l’Espace

Ni Coca-Cola ni Pepsi ne sont sorties gagnantes de cette expérience menée par les astronautes, qui ont testé des boissons gazeuses en orbite pour la première fois.

Source : collectspace