Accueil » Actualité » Twitter : l’algorithme de recadrage des images semble avoir des préjugés raciaux

Twitter : l’algorithme de recadrage des images semble avoir des préjugés raciaux

Twitter cherche à déterminer pourquoi l’algorithme de recadrage des images semble avoir des préjugés raciaux. Des utilisateurs de la plateforme ont effectivement découvert qu’il privilégie les visages à la peau blanche.

Logo Twitter
Logo Twitter – Crédit : MORAN / Unsplash

Les algorithmes informatiques peuvent-il avoir des préjugés raciaux ? C’est la même question que Facebook s’est posée il y a deux mois. Pour y répondre, il a formé une équipe qui étudie l’intelligence artificielle des algorithmes utilisés sur sa plateforme et sur Instagram. Maintenant, c’est au tour de Twitter de se pencher sur la question. Ce week-end, des utilisateurs de Twitter se sont aperçus d’un dysfonctionnement apparent de l’algorithme de recadrage des images.

L’algorithme de Twitter semble favoriser les personnes à la peau blanche

Quand vous postez une image grand format sur Twitter, un algorithme la recadre automatiquement. Cela lui permet de ne présenter que le contenu qu’il estime être le plus intéressant sur la vignette. Bien entendu, l’image s’ouvre en entier lorsqu’un utilisateur clique dessus. Vous avez probablement déjà aperçu de nombreux mèmes sur le réseau social. Ils se servent de la vignette pour annoncer quelque chose qui est ensuite révélé en cliquant sur l’image. Cette fonction de recadrage automatique est gérée par ce qu’on appelle un réseau neuronal artificiel.

Des utilisateurs ont mis ce réseau neuronal artificiel à l’épreuve en proposant des images grand format avec un visage situé sur la partie supérieure et un autre sur la partie inférieure. Les visages en question étaient celui du sénateur américain Mitch McConnell et celui de l’ancien président des États-Unis, Barack Obama. Comme vous pouvez le voir dans le tweet ci-dessous, peu importe où se situe le visage de Barack Obama sur l’image grand format, l’algorithme sélectionne automatiquement celui de Mitch McConnell à présenter sur la vignette.

Twitter va vérifier à nouveau le réseau neuronal artificiel

Liz Kelley, qui fait partie de l’équipe de communication de Twitter, a répondu à ce tweet. Elle a expliqué que l’algorithme a été vérifié avant d’être déployé sur la plateforme. Elle ajoute que « nous n’avons pas trouvé de preuve de préjugé racial ou sexiste lors de nos tests, mais il est clair que nous avons plus d’analyses à faire ». Twitter va donc investiguer en profondeur le réseau neuronal artificiel. Le but est de comprendre ce qu’il se passe au niveau de l’algorithme et déterminer s’il s’agit réellement d’un problème de préjugés raciaux.

En attendant, le réseau social se prépare à l’approche des élections américaines en renforçant la sécurité des comptes des candidats. Il veut effectivement éviter un potentiel piratage informatique comme celui qui avait récemment touché les plus gros comptes en leur faisant mettre en avant une vaste arnaque au Bitcoin.

Source : Mashable