Accueil » Actualité » Twitter veut inciter ses utilisateurs à lire le contenu d’un article avant de le retweeter

Twitter veut inciter ses utilisateurs à lire le contenu d’un article avant de le retweeter

Dans sa lutte perpétuelle contre les fake news et les débats enflammés, Twitter espère pouvoir encourager des discussions utiles et enrichissantes en demandant aux utilisateurs de lire le contenu d’un article avant de le retweeter sur le réseau social.

Twitter sur un ordinateur portable
Crédit : Yucel Moran / Unsplash

Si vous utilisez régulièrement Twitter, vous avez probablement remarqué qu’un simple retweet innocent peut avoir de lourdes conséquences et être à l’origine de violents débats. En effet, certains utilisateurs ne se rendent pas compte de l’importance que peut avoir un retweet. Sur Internet, il arrive assez fréquemment qu’un article ait un titre accrocheur, mais que son contenu ne suive pas la même idée. Comme vous pouvez l’imaginer, plus l’article en question traite d’un sujet sensible, plus un retweet peut devenir problématique.

Modéré par Twitter, Trump déclare la guerre aux réseaux sociaux

Twitter compte bien enrayer la propagation des fake news, le harcèlement et la haine

Twitter vient d’annoncer que cette fonctionnalité sera pour le moment limitée aux utilisateurs d’Android en anglais. Lorsqu’un utilisateur essaiera de retweeter un article avant de l’avoir lu, la plateforme lui demandera s’il souhaite d’abord le lire. Bien évidemment, cette fonctionnalité à elle seule ne supprimera pas la propagation de la désinformation. Il y aura toujours quelques personnes qui ne prendront pas la peine de lire l’article. Néanmoins, la fonctionnalité servira de rappel à ceux qui n’ont réellement pas pensé à vérifier le contenu.

Le chef de produit de Twitter, Kayvon Beykpour, a expliqué que « les liens / articles deviennent facilement viraux. Cela peut être puissant, mais parfois dangereux, surtout si les gens n’ont pas lu le contenu qu’ils diffusent. Cette fonctionnalité (seulement sur Android pour l’instant) encourage les gens à lire un article avant de le retweeter ». Il a tout à fait raison. On ne compte plus les fois où les discussions sont devenues virales parce que le titre d’un article prêtait à confusion par rapport à son contenu. Non seulement de mauvaises informations peuvent être partagées, mais les réponses peuvent être haineuses. Certaines personnes pourraient même en profiter pour harceler l’auteur du retweet.

Cette nouvelle démontre que Twitter poursuit ses efforts pour améliorer le réseau social et le rendre davantage agréable à utiliser pour tout le monde. En mai, la plateforme avait mis en place une fonctionnalité qui permettait de contrôler qui peut répondre à un tweet. Elle avait rapidement fait polémique puisque certains l’accusaient d’encourager les fake news. D’autres nouveautés servant à optimiser l’expérience utilisateur tout en réduisant la haine et le harcèlement sont également en phase d’essai et de déploiement.

Source : The Verge