Accueil » Actualité » Un Belge installe une fausse mitraillette sur sa voiture et se fait arrêter en France

Un Belge installe une fausse mitraillette sur sa voiture et se fait arrêter en France

La Gendarmerie du Nord nous partage aujourd’hui cette drôle de découverte : un Belge fraîchement arrêté dimanche dernier, qui avait apposé un minigun sur le capot avant de sa voiture. Bien que factice, apposer une arme de ce genre est illégal, rappellent les gendarmes.

La voiture en question © Facebook, Gendarmerie du Nord
La voiture en question © Facebook, Gendarmerie du Nord

C’est une drôle d’anecdote que partage nos confrères belges d’Het Nieuwsblad. Un automobiliste belge a été interpellé par les gendarmes le week-end dernier : il avait installé une mitraillette factice sur le capot à l’avant de sa voiture. La plaisanterie n’aura pas beaucoup duré puisqu’il se sera rapidement fait arrêter par la Gendarmerie.

« Dans le cadre de leurs contrôles quotidiens, les militaires de la Gendarmerie du Nord sont amenés à trouver quelques pépites, comme cet automobiliste belge qui trouve certainement nos routes un peu trop dangereuses, mais qu’il se rassure, les gendarmes sont là » précise la page Facebook de la Gendarmerie du Nord, qui semble prendre le fait divers avec humour.

À lire : Tesla : un minigun sur une Model S Plaid, ça donne quoi ? #MadMax

Les internautes en rigolent

Comme l’expliquent nos confrères, la scène a eu lieu dimanche dernier, sur les routes du nord de la France. L’homme, belge, s’était amusé à installer une fausse mitraillette sur le capot de sa voiture, une berline Volvo noir mat, qui a manifestement déjà subi quelques modifications.

En revanche, l’histoire ne dit pas si l’automobiliste belge a écopé d’une amende ou non. Les gendarmes précisent simplement qu’apposer ce genre de choses sur son capot est totalement illégal.

Sur la page Facebook de la Gendarmerie du Nord, les internautes n’y vont pas de main morte. « Efficace pour rappeler à l’ordre les gens qui oublient de mettre le clignotant » dit l’un. « Lui, il a un peu trop pris Mad Max au sérieux ! » dit un autre.

Source : Het Nieuwsblad