Accueil » Actualité » Un Tesla Model X fou aurait tué un piéton au Japon, Autopilot activé

Un Tesla Model X fou aurait tué un piéton au Japon, Autopilot activé

L’Autopilot d’une Tesla Model X est pointé du doigt dans un accident mortel au Japon, le premier impliquant un piéton. Une plainte vient d’être déposée pour signaler un comportement anormal de l’assistant de conduite qui serait directement responsable de la collision.

L’Autopilot d’une Tesla est à nouveau mis en cause dans un accident mortel au Japon, le premier impliquant un piéton. Alors que son Autopilot était activé, un Model X aurait « subitement accéléré » pour venir percuter une moto, une camionnette, et un piéton le 29 avril 2018. La veuve et la fille du défunt viennent de déposer une plainte contre Tesla Inc. auprès de la cour fédérale de district de San José en Californie. Elles jugent que la firme et son assistant de conduite sont directement responsables de la mort de Yoshihiro Umeda, alors âgé de 44 ans.

Image 1 : Un Tesla Model X fou aurait tué un piéton au Japon, Autopilot activé
Crédit : Tesla

Selon Bloomberg, la plainte décrit un comportement anormal de l’assistant de conduite, alors que le véhicule roulait à faible allure sur une voie express près de Tokyo. Lorsque la voiture le précédant a changé de file, le Model X aurait « brusquement » accéléré pour venir percuter une camionnette, une moto et un piéton en station sur le bord de la route à la suite d’un autre accident. Le document souligne également un dysfonctionnement du système embarqué, censé contrôler la vigilance du conducteur. Celui-ci se serait en effet assoupi peu de temps avant l’accident. 

Autopilot : Volkswagen reconnaît la supériorité de Tesla dans une note confidentielle

Tesla pourrait dédouaner l’Autopilot en invoquant une erreur humaine

L’assistant de conduite de Tesla est régulièrement mis en cause dans des affaires similaires. Récemment, un ingénieur d’Apple avait signalé un problème d’Autopilot avant de perdre la vie au volant de son Model X. Les plaignants craignent que Tesla ne jette à nouveau toute responsabilité sur le conducteur.

Tesla va probablement présenter cet accident comme le seul résultat d’un conducteur somnolent et inattentif afin de détourner l’attention des défauts évidents de sa technologie automatisée.

Tonomi Umeda

Au-delà de l’aspect sensationnel des affaires impliquant Tesla, le fait divers souligne à nouveau la difficulté d’évaluer la fiabilité des systèmes d’assistance à la conduite. Les organismes d’homologation semblent démunis face à une IA qui ne peut pas être confrontée à toutes les situations possibles.

Tesla : des hackers trompent l’Autopilot des Model S et X pour les faire rouler à 140 km/h

Source : Bloomberg