Accueil » Actualité » Imprimer son visage sur un masque de protection pour duper la reconnaissance faciale de votre smartphone ?

Imprimer son visage sur un masque de protection pour duper la reconnaissance faciale de votre smartphone ?

Face à l’épidémie de grippe en France ou à la menace de Covid-19, les masques de protection sont de plus en plus populaires. Le souci ? Ces masques blancs vous empêchent de déverrouiller votre smartphone en utilisant la reconnaissance faciale. La solution ? Faire imprimer votre visage sur les masques.

Image 1 : Imprimer son visage sur un masque de protection pour duper la reconnaissance faciale de votre smartphone ?
Crédit : FaceIDMasks.com

Les masques de protection sont bien plus courants en Asie qu’en France. Ils sont mêmes obligatoires dans certains endroits à cause de Covid-19. Selon l’ancienne ministre de la Santé, Agnès Buzyn, le port du masque en papier est efficace pour les personnes malades et permet de limiter la propagation du virus. Avec l’épidémie actuelle de grippe en France, le masque de protection prend encore plus d’importance. Beaucoup de personnes qui en portent rencontrent néanmoins des problèmes avec la reconnaissance faciale des smartphones, qui n’est pas souvent compatible avec les masques blancs. Danielle Baskin, vivant à San Francisco, aurait trouvé la solution. D’après son site, elle est : « conceptrice de produits, conceptrice de situations, artiste visuel et PDG de Dialup, un réseau social basé sur la voix ».

Londres : la police utilise désormais la reconnaissance faciale

Humour ou réalité ?

Danielle Baskin est donc à l’origine du concept d’imprimer des visages sur des masques de type N95. Elle a pour cela créé l’entreprise « Resting Risk Face » qui « fabrique des produits dystopiques à la mode ». Les utilisateurs peuvent même s’inscrire sur le site pour être tenu au courant du lancement du produit. Ce site n’est qu’à moitié sérieux et Danielle Baskin a elle-même été étonnée du succès : « Le produit devient malheureusement viral. Même si le site Web se décrit clairement comme un capitalisme tardif dystopique, plus de 100 personnes ont demandé à être sur la liste d’attente pour obtenir un masque lorsque le produit sera lancé ».

En effet, elle n’était qu’à moitié sérieuse quand elle a créé le site et elle teste encore la capacité des masques à être utilisé avec la reconnaissance faciale. D’ailleurs, même si cette idée est humoristique de base, elle a permis à d’autres utilisateurs Twitter de réfléchir sur les différentes possibilités de customisation des masques. Un utilisateur a même mentionné que les hôpitaux pour enfants pourraient bénéficier de masques plus agréables à regarder.

Enfin, c’est un concept intéressant à suivre. Que ce soit pour la compatibilité avec la reconnaissance faciale ou pour égayer les hôpitaux, la customisation des masques de protection a du potentiel.

Clearview AI : la reconnaissance faciale qui révèlera votre nom et votre adresse à n’importe qui

Source : Mashable