Accueil » Actualité » 6G : des scientifiques ont réussi à former la plus longue connexion térahertz jamais établie sur Terre

6G : des scientifiques ont réussi à former la plus longue connexion térahertz jamais établie sur Terre

Alors que la 5G continue son déploiement, un chercheur de l’Université de Northeastern, en collaboration avec la NASA, l’US Air Force et Amazon, a réussi à trouver un moyen d’établir la plus longue connexion térahertz jamais enregistrée. Il évoque aussi l’impact de la 6G sur les communautés rurales.

6G © Hindustan Times
6G © Hindustan Times

Si Samsung estime que la 6G arrivera en 2028, elle est encore considérée comme de la science-fiction pour certains. Josep Jornet, professeur agrégé de génie électrique et informatique à Northeastern, pense toutefois avoir trouvé une solution pour la faire fonctionner sans tracas.

En collaboration avec la NASA, l’US Air Force et Amazon, Josep Jornet a démontré, pour la première fois, que la communication sans fil à haut débit et à large bande passante de la fréquence térahertz était possible sur de longues distances. La recherche, récemment publiée dans Nature Electronics, montre que la 6G pourrait réduire la fracture numérique ressentie par les communautés rurales, situées en dehors des réseaux de fibre optique à haut débit.

Une plate-forme « unique en son genre » pourrait aider à inaugurer la technologie 6G

« Vous devez trouver une technologie qui peut vous offrir une connectivité de type optique sans les problèmes optiques, et nous pensons que la technologie térahertz fera ça », a déclaré Jornet. La bande térahertz est un ensemble de fréquences supérieures à 100 gigahertz qui dépassent la limite de 71 gigahertz de la 5G. Le problème, c’est que plus la fréquence est élevée, plus la distance parcourue par l’information est courte et plus il est difficile de trouver un mélangeur assez puissant. En revanche, Jornet et son équipe réussi à former une liaison de 2 kilomètres, la plus longue connexion térahertz jamais établie sur Terre, sans utiliser de mélangeur.

Après quatre jours passés à la base de l’US Air Force à Rome et à New York pour établir une connexion térahertz longue distance, ils ont pu envoyer et récupérer des informations sans aucune erreur. Le système conçu par Jornet et ses collaborateurs atteignait des fréquences et des bandes passantes qui éclipsaient les réseaux 5G de plus de « deux ordres de grandeur ».

L’impact de ce type de connexion à haut débit et à large bande passante serait monumental, offrant des débits de données plus élevés et plus de connectivité, même pour les communautés rurales. Jusqu’à récemment, avec le déploiement de la 5G, les communautés rurales se trouvaient entre les mailles du filet de la fracture numérique, car les câbles à fibre optique qui constituent l’épine dorsale des réseaux de communication de pointe sont coûteux à mettre en œuvre sur de longues distances. Mais la technologie térahertz sans fil pourrait bien tout changer pour les communautés rurales.

La transmission de ce type de fréquence n’est en revanche pas évident puisqu’elles nécessitent « une visibilité directe », comme il le dit. Le scientifique estime ainsi que l’espace serait la solution, faisant référence à la technologie satellite Starlink de SpaceX. « Vous aurez une connectivité comme le fait Verizon Fios, indépendamment de l’endroit où vous vous trouvez dans le monde, simplement parce que vous avez un tas de satellites en orbite autour de la Terre avec la bonne technologie » dit-il.

Source : Nature Electronics