Accueil » Actualité » Amazon : aggravation de la pollution climatique

Amazon : aggravation de la pollution climatique

En dépit des annonces faites dans le cadre des relations publiques de la société, l’impact d’Amazon en terme de pollution climatique s’est aggravé. Les déclarations de bonnes intentions ne reflètent pas la réalité.

Les émissions de gaz à effet de serre d’Amazon ont très largement augmenté l’an dernier. Selon son dernier rapport sur le développement durable, ses émissions en dioxyde de carbone ont augmenté de 18% en 2021 par rapport à l’année précédente. Ces dernières représentent l’équivalent de ce que produiraient 180 centrales électriques à gaz durant la même période.

Rapport sur le développement durable d Amazon
Rapport 2021 sur le développement durable – Crédit : Amazon

Amazon s’était distingué en 2019 par des annonces très volontaires en terme de protection de l’environnement. Son engagement en faveur du climat promettait une neutralité carbone d’ici 2040. La société déclarait aussi vouloir fonctionner entièrement avec des énergies propres avant 2025, soit cinq ans avant l’objectif qu’elle avait initialement énoncé.

En réalité, les émissions en CO2 d’Amazon se sont accrues de 40% en l’espace de deux ans. Les grosses sociétés présentent souvent les chiffres à leur convenance pour atteindre une neutralité carbone. En effet, elles ont la possibilité de compenser leurs émissions de carbone par diverses activités comme la plantation d’arbres, la protection des forêts ou encore la promotion d’énergies propres.

Ce ne sont en réalité que des mesures compensatoires et n’ont pas d’effet réel de réduction des émissions. Le CO2 continue de s’accumuler dans l’atmosphère, réchauffe la planète et des études nous promettent un monde chaotique. Pour être efficace, les entreprises devraient réduire leur empreinte carbone, et non pas compenser leurs émissions polluantes.

A lire > Les experts du MIT pensent pouvoir inverser la tendance climatique actuelle

Statisques écologiques impossibles en période de croissance

Dans son rapport sur le développement durable, Amazon met en avant les chiffres les plus avantageux. Il est bien préférable pour l’image de la société de dire que l’intensité carbone a été réduite de 1,9%  en 2021 plutôt que de parler de +18% d’empreinte carbone.

On peut cependant expliquer l’augmentation des émissions d’Amazon par des facteurs tangibles. La période du Covid a notamment favorisé la croissance de son activité. Pour répondre à la demande, la société de Jeff Bezos a continué de développer son réseau d’entrepôts et sa flotte de camions de livraison. On peut esperer que les 100 000 véhicules de livraison électriques Rivian commandés par Amazon arriveront le plus tôt possible.

Source : Theverge