Accueil » Actualité » Les experts du MIT pensent pouvoir inverser la tendance climatique actuelle

Les experts du MIT pensent pouvoir inverser la tendance climatique actuelle

Les scientifiques du MIT (Massachusetts Institute of Technology) pensent avoir trouver la clé permettant d’inverser le changement climatique actuel ou au moins réduire l’impact sur notre planète.

Le concept développé par les experts du MIT repose sur la création d’une constellation de fines bulles dans l’espace. Ces dernières, agissant comme des filtres de silicium, seraient déployées dans l’espace pour constituer de vastes étendues pouvant atteindre la superficie d’un pays comme le Brésil. Leur ensemble permettrait de créer un filtre supplémentaire aux radiations nocives provenant du soleil.

Protection contre le rayonnement solaire
Credit: mit.edu/space-bubbles

L’objectif de ces bulles de l’espace serait d’amoindrir les écarts climatiques, voire d’inverser la tendance au réchauffement que l’on observe depuis ces dernières décennies. Les scientifiques sont très sensibles à ce sujet car les statistiques d’augmentation des températures sont réelles. La NASA les a d’ailleurs présentées sous forme de spirale inquiétante dans la vidéo Youtube suivante:

Un autre effet spectaculaire du réchauffement climatique peut être observé en Russie avec ce que les chercheurs ont appelé l’apparition de “bouches de l’enfer”. Il s’agit de phénomènes d’effondrement du sol qui était jusqu’à présent gelé toute l’année: le pergélisol aussi connu comme permafrost en anglais. Les gouffres créés par le réchauffement des terres tendent à s’agrandir au fil des ans et provoquer toujours plus d’inquiétude auprès de la communauté scientifique.

Il semblerait de plus qu’un nouveau trou dans la couche d’ozone ait été récemment découvert. Une raison supplémentaire, s’il en fallait, pour trouver en urgence une solution à nos problèmes de climat et du chaos qui en résultera. C’est ainsi que l’idée de protéger la terre des rayons solaires a germé initialement dans l’esprit de de l’astronome Roger Angel. Il proposa ainsi dans un premier temps un mettre en place une nuée de vaisseaux spatiaux pour protéger la terre des radiations du soleil.

A lire > NASA : le télescope James Webb livre une magnifique image inattendue de l’Univers

Une solution de contingence en cas d’échec de toutes les autres

Les spécialistes du MIT ont repris le concept et l’ont amélioré, en remplaçant les vaisseaux par un filet de bulles en silicium gonflables. Cela ne constituerait cependant que la phase initiale d’un vaste plan ayant pour but d’inverser la tendance à la hausse des températures.

Pour que le projet soit un succès, les scientifiques ont comme objectif de placer le filet de bulle à un endroit précis entre le soleil et la terre. Il s’agit du point de Lagrange (du mathématicien français Joseph-Louis Lagrange) qui garantirait la stabilité du système puisque la gravité du soleil et de la terre s’y annule. Cette solution n’est actuellement pas considérée comme la solution à mettre en place en priorité, mais constitue une solution de contingence en cas d’échec de toutes les autres mesures qu’ils recommandent.

Source : BGR