Accueil » Actualité » Apple anticipe une grosse baisse de la demande des MacBook, d’AirPods et d’Apple Watch

Apple anticipe une grosse baisse de la demande des MacBook, d’AirPods et d’Apple Watch

La demande des MacBook, des AirPods et de l’Apple Watch n’est pas aussi élevée que prévu. À tel point qu’Apple a déjà demandé à ses fournisseurs de fabriquer moins de composants pour ces appareils.

En ce début d’année 2023, Apple s’attend à une demande en baisse pour ses MacBook, ses AirPods et son Apple Watch. Les chaînes d’approvisionnement chinoises qui ne tournent pas encore à plein régime suite à la crise sanitaire font face à un effondrement de la demande. Il y a seulement quelques semaines, la production des iPhone 14 Pro et Pro Max était même ralentie en Chine à cause des restrictions anti-Covid. Elle est d’ailleurs en train de revenir à la normale.

Une Apple Watch, des AirPods et un MacBook
Une Apple Watch, des AirPods et un MacBook © Alexandru Tabusca / Unsplash

Comme Nikkei Asia l’a rapporté, Apple a déjà demandé à ses fournisseurs de fabriquer moins de composants pour les MacBook, les AirPods et l’Apple Watch. La firme de Cupertino veut donc s’ajuster à la demande en baisse afin de ne pas fabriquer des appareils qui resteront invendus. D’ailleurs, Apple se prépare également à augmenter le prix des remplacements de batterie pour les iPhone, les Mac et les iPad dès mars 2023.

Apple a averti ses fournisseurs chinois d’une baisse des commandes

Le responsable d’un des fournisseurs d’Apple s’est confié à Nikkei Asia : « Apple nous a alertés sur la baisse des commandes pour presque toutes les gammes de produits depuis le dernier trimestre qui s’est terminé en décembre. C’est en partie parce que la demande n’est pas si forte ». Il a aussi confirmé que les chaînes d’approvisionnement chinoises souffrent toujours d’une pénurie de main-d’œuvre suite à la vague de Covid-19 dans le pays.

Même si Apple cherche à devenir moins dépendant de la Chine pour l’assemblage de ses iPhone, la firme de Cupertino est encore étroitement liée avec la chaîne d’approvisionnement chinoise. En tout cas, la baisse des commandes n’est pas une bonne nouvelle pour les fournisseurs qui font déjà face à d’autres problèmes.

Pour les usines chinoises, la situation est « très chaotique »

Avec la levée des restrictions anti-Covid en Chine, les usines s’attendaient à pouvoir reprendre un rythme normal après des années de ralentissement. Néanmoins, la situation est encore « très chaotique », selon un responsable d’un fabricant de composants pour Apple, Samsung et d’autres marques. Les usines sont déjà touchées par l’épidémie de coronavirus. « La nouvelle vague de Covid s’est propagée très rapidement, et la plupart des entreprises ont déterminé qu’il n’était pas logique de déjà mettre leurs employés en quarantaine », a-t-il ajouté.

Source : Nikkei Asia