Accueil » Actualité » Apple, Google, Microsoft et Amazon ont acheté de l’or à des mineurs illégaux au Brésil

Apple, Google, Microsoft et Amazon ont acheté de l’or à des mineurs illégaux au Brésil

Un nouveau rapport révèle qu’Apple, Google, Microsoft et Amazon ont acheté de l’or qui a été extrait illégalement au Brésil. Les géants de la tech ont ainsi encouragé des sociétés minières illégales qui ne soucient pas des dégâts environnementaux.

L’or, le cuivre et d’autres ressources naturelles sont importants dans la fabrication de produits électroniques. En effet, les composants micro-électroniques des smartphones et autres appareils sont fabriqués à partir de métaux rares. Bien que la majorité des gisements se trouvent en Chine ou encore en Afrique, il y en a également au Brésil. Apple, Google, Microsoft et Amazon ont justement acheté de l’or brésilien extrait de manière illégale.

Une extraction d'or au Brésil
Une extraction d’or au Brésil – Crédit : Instituto Socioambiental (ISA)

Le journal brésilien local Repórter Brasil vient de révéler que les quatre géants de la tech ont utilisé de l’or illégal. Celui-ci était en provenance de terres indigènes brésiliennes au cœur de la forêt amazonienne. Cet or a servi aux ordinateurs et smartphones d’Apple et de Microsoft ainsi qu’aux serveurs de Google et Amazon.

À lire aussi > Russie : Google écope d’une amende de 365 millions de dollars pour des vidéos sur l’Ukraine

Déforestation, contamination au mercure, violences contre les peuples autochtones, l’extraction d’or au Brésil entraîne de lourdes conséquences

Des documents partagés avec le journal brésilien dévoile qu’Apple, Google, Microsoft et Amazon ont obtenu de l’or auprès des raffineries de Chimet et de Marsam entre 2020 et 2021. Cependant, la police fédérale brésilienne a justement mené une enquête sur ces deux raffineries pour extraction illégale de ressources naturelles. Elles sont aussi accusées de dégâts environnementaux causés par l’extraction de l’or.

Il est important de rappeler que l’extraction de ressources naturelles sur les terres indigènes est interdite au Brésil. En plus de participer activement à la déforestation amazonienne, l’extraction minière est aussi responsable de contaminer au mercure les rivières. Il ne faut pas non plus oublier le nombre d’attaques armées contre les peuples autochtones qui augmente considérablement avec les opérations minières.

En dépit de ces interdictions, plusieurs sociétés illégales extraient et vendent les précieuses ressources à d’autres entreprises du monde entier. Quoi qu’il en soit, Repórter Brasil a évidemment contacté Apple, Google, Microsoft et Amazon pour en savoir davantage. Néanmoins, seul Apple a répondu. La firme de Cupertino a reconnu avoir acheté de l’or auprès de la raffinerie de Marsam, mais a affirmé qu’elle ne le fait plus actuellement. Elle n’a cependant pas mentionné en avoir acheté auprès de la raffinerie de Chimet. D’ailleurs, Apple serait en possession d’un stock excessif de puces et de semi-conducteurs.

Source : 9to5Mac