Accueil » Actualité » Apple possède un stock « excessif » de puces et de semi-conducteurs

Apple possède un stock « excessif » de puces et de semi-conducteurs

TSMC, le principal fournisseur de puces d’Apple, indique posséder un stock « excessif » de puces et de semi-conducteurs. La faute à une demande qui ne cesse de diminuer de la part des consommateurs du monde entier, après deux ans de travail à distance.

Apple © Unsplash
Apple © Unsplash

Ce n’est un secret pour personne : le monde de la tech fait face à une pénurie de puces (de semi-conducteurs) depuis le début de la pandémie. Apple, Google, Nvidia, Tesla… Tous sont plus ou moins impactés, que ce soit pour la production de smartphones, de PC, de voitures électriques, de cartes graphiques, etc.

En revanche, le plus grand fournisseur de puces au monde, TSMC, a déclaré jeudi lors d’un appel aux résultats que, bien que son bénéfice net ait atteint des niveaux records (en hausse de 76,4 % sur un an), le ralentissement de la demande de PC, de smartphones et d’autres segments de consommation ont conduit à un « stock excédentaire dans la chaîne d’approvisionnement des semi-conducteurs ».

Une situation qui devrait se régulariser d’ici plusieurs trimestres

Cette baisse de la demande fait suite à plusieurs confinements et deux ans de travail à distance pour beaucoup de travailleurs. Une période pendant laquelle les consommateurs se sont beaucoup équipés en produits techs, comme le précise le fournisseur.

Un autre coupable de la pénurie d’approvisionnement en puces, l’extraction de cryptomonnaies, a implosé ces derniers mois alors que leurs valeurs continuent de chuter. En même temps, les tensions géopolitiques et la flambée de l’inflation aggravent l’incertitude.

Autrement dit, la pénurie de puces est loin d’être terminée. Alors que les stocks de puces haut de gamme (que l’on trouve dans la plupart des produits tech grand public et modernes) augmentent, la demande dans d’autres segments de marché, notamment les centres de données et l’automobile, a diminué (ou est restée stable).

À lire : L’Ukraine produit 70% du néon, de quoi augmenter la pénurie de puces

L’offre pour ces zones est serrée et TSMC doit réaffecter des ressources pour tenir compte d’une demande aussi constante. Cela pourrait ne pas suffire, car le fabricant de puces affirme toutefois que les besoins des consommateurs continueront de dépasser leur capacité d’approvisionnement.

TSMC déclare ainsi que la demande aidera à soutenir ses activités jusqu’à la fin de cette année. Le prochain iPhone 14 d’Apple pourrait jouer un rôle majeur, TSMC étant le seul fournisseur de puces de la firme de Cupertino. Le groupe fournit également des semi-conducteurs pour Qualcomm, Nvidia, AMD et MediaTek, entre autres.

TSMC n’est pas la seule entreprise à tirer la sonnette d’alarme : le mois dernier, Micron avait également mis en garde contre la baisse de la demande de produits de consommation.

Source : The Motley Fool