Accueil » Actualité » Apple : le processeur A15 de l’iPhone 13 ne sera pas gravé en 3 nm

Apple : le processeur A15 de l’iPhone 13 ne sera pas gravé en 3 nm

Avec chaque génération d’iPhone, Apple introduit un processeur encore plus puissant. L’année dernière, Apple a équipé sa gamme d’iPhone 12 avec un processeur A14, sa première puce gravée en 5 nm.

Comme le rapportent nos confrères de PhoneArena, TSMC aurait déclaré lors d’une conférence téléphonique que la future puce A15 ne sera pas gravée en 3 nm comme le laissaient entendre certaines fuites.

iPhone 12 - Frederik Lipfert / Unsplash
iPhone 12 – Crédit : Frederik Lipfert / Unsplash

En 2020, le premier produit du géant californien à profiter de la nouvelle puce A14 n’a pas été l’iPhone 12, mais l’Apple iPad Air 2020. Cette puissante puce est fabriquée aux États-Unis par plus grand fabricant de processeurs, TSMC.

Cette dernière est si performante qu’elle a permis à Apple de conserver la première place sur le benchmark Geekbench 5 face aux nouveaux Snapdragon 888 de Qualcomm qui équipent les smartphones Android les plus haut de gamme.

La puce A15 d’Apple ne sera pas révolutionnaire

Comme nous l’apprend PhoneArena, la future puce d’Apple qui propulsera l’iPhone 13 à la fin de l’année ne devrait pas être révolutionnaire. « Nous nous attendons à ce que le 3 nm soit un nœud important et durable. », a déclaré TSMC au cours de la session de questions-réponses. TSMC a également confirmé qu’il ne commencera pas la production de masse de ses puces 3 nm avant la seconde moitié de 2022, soit après la sortie de l’iPhone 13.

Comme Apple est contraint de fabriquer sa puce en 5 nm plutôt que d’utiliser le nouveau procédé de gravure en 3 nm, le gain de performances sur cette génération devrait être modeste. L’année dernière, en passant d’une gravure de 7 nm à 5 nm sur l’A14, Apple avait amélioré les performances de 40% par rapport à l’A13 des iPhone 11. En puissance graphique, elle améliorait son score de 30%.

Comme on peut le voir sur le graphique ci-dessous, le passage à une gravure de 3 nm aurait permis à Apple d’améliorer les performances de sa puce de 11 % et de réduire sa consommation énergétique de 27 %. À cela, il faut ajouter le gain de performances classique constaté à chaque nouvelle génération de processeur. Comme l’A15 sera gravé en 5 nm, il faudra s’attendre à un gain moins important que l’année dernière. C’est bien l’iPhone 14, dont nous connaissons déjà une partie de la fiche technique, qui utilisera pour la première fois une puce gravée en 3 nm en 2022.

Gains de performances en fonction de la gravure - TSMC via PhoneArena
Gains de performances en fonction de la gravure – Crédit : TSMC via PhoneArena

Source : PhoneArena