Accueil » Actualité » La fusée Artemis a subi une nouvelle fuite, mais a réussi son test au sol

La fusée Artemis a subi une nouvelle fuite, mais a réussi son test au sol

La NASA a rempli les réservoirs de sa fusée Artemis lors d’un test au sol pour se préparer à la troisième tentative de décollage. Malgré une nouvelle fuite de carburant au début, le test de la fusée a finalement été réussi.

La NASA a annoncé avoir réussi le test au sol de la fusée Artemis et plus précisément de son lanceur SLS. Le test consistait à remplir les réservoirs du lanceur avec du carburant. Depuis la première tentative de lancement de la mission Artemis I annulée au dernier moment fin août, le remplissage des réservoirs est l’étape qui pose problème. En effet, la deuxième tentative de décollage a aussi été annulée à cause d’une fuite d’hydrogène.

La fusée Artemis
La fusée Artemis © NASA

Depuis, l’agence spatiale américaine a réussi à réparer la fusée en changeant les joints. Plusieurs tests ont donc été menés pour s’assurer que la fusée ne rencontre pas le même problème lors de la prochaine tentative. Le test au sol qui s’est déroulé mercredi était très important pour la NASA. Les réservoirs ont été remplis avec de l’hydrogène liquide et de l’oxygène liquide pour reproduire les conditions d’un véritable décollage.

La fuite de carburant a été maintenue à un niveau acceptable, test réussi pour la fusée Artemis

Au début du test au sol, les ingénieurs ont détecté une nouvelle fuite dans la « ligne ombilicale à déconnexion rapide ». C’est la partie qui se connecte à la fusée pour la remplir de carburant. Ils sont intervenus à temps pour empêcher la fuite de s’aggraver. Celle-ci a été maintenue à un niveau « gérable », selon la NASA.

En effet, l’agence spatiale a expliqué sur Twitter que : « les équipes ont réchauffé la ligne ombilicale à déconnexion rapide et la fuite a ensuite atteint un maximum de 3,4 %, ce qui est dans la plage acceptable pour continuer ». Le lanceur SLS a donc réussi son test au sol. Tous les objectifs fixés par la NASA ont été atteints. La mission Artemis I se rapproche donc de la troisième tentative de lancement.

Pour rappel, la NASA a prévu un troisième essai le 27 septembre. Si celui-ci échoue, il y aura une autre possibilité le 2 octobre. Charlie Blackwell-Thompson, la directrice du lancement du programme Artemis de la NASA a déclaré que : « je suis extrêmement encouragée par le test d’aujourd’hui ». Elle n’a néanmoins pas confirmé la prochaine date de lancement. Les données du test au sol doivent d’abord être analysées par les équipes. Elles pourront ainsi déterminer si d’autres modifications sont nécessaires. En tout cas, la réussite de ce test est une très bonne nouvelle pour le décollage de la mission Artemis I.

Source : The Verge