[Test] Anker Zolo Liberty Plus : des écouteurs totalement sans fil à moins de 90 €, ça vaut le coup ?

À défaut de proposer un design qui leur vaudra une quelconque récompense, ces écouteurs sans fil d’entrée de gamme proposent à la fois une conception solide, un son de qualité et une connexion sans fil d’une stabilité exemplaire, le tout à un prix qui reste très raisonnable.

>>> Comparatif : quels sont les meilleurs écouteurs intra-auriculaires ?

Non, pour le design

Il est évident qu'Anker a conçu les Liberty+ en mettant l’accent sur leur durabilité. Les écouteurs sont recouverts de graphène, une feuille de carbone à la pointe de la technologie qui est censée être 100 fois plus résistante que l'acier avec une fraction du poids, tout en répondant aux normes IPX5 pour la résistance à la transpiration et aux dommages causés par l’eau.

Ceci étant, si la construction est irréprochable, il n’en va pas de même du design avec des écouteurs qui ne sont pas les plus élégants qu’on ait vus sur le marché. En fait, le seul composant des Liberty+ qui soit à même de taper dans l’oeil est le câble micro USB jaune vif qui est inclus dans l'emballage. Le design minimaliste avec un rendu noir mat n'attirera pas vraiment les amateurs d’objets tendance.

Le boîtier de recharge est lui aussi assez générique. Composé de métal, il est certes très solide, mais il se fait difficilement oublier une fois glissé dans la poche. La fermeture du boitier est assurée par un aimant puissant qui demande de jouer des muscles pour l’ouvrir. Les emplacements dans lesquels viennent se ranger les écouteurs sont également mal conçus. Logés profondément dans le boîtier, ils ne facilitent pas l'installation sur les contacteurs de charge.

Oui et non, pour le confort  

Après avoir utilisé les Liberty+ pendant plusieurs heures, on peut dire qu’ils sont plutôt agréables à porter. Un bon point à mettre sur le compte des accessoires, qui sont fournis et qui comprennent trois ensembles d'embouts en silicone et quatre GripFit qui permettent de garder les écouteurs en place. Tous ces accessoires assurent un bon confort dans l’oreille.

Les Liberty+ sont faciles à insérer dans les oreilles, et Anker fournit un tutoriel succinct dans la boîte afin de simplifier la tâche. Insérez un embout dans le canal de l’oreille puis faites-le tourner pour verrouiller la position. Certaines personnes se plaindront peut-être plus que d’autres du fait que les écouteurs dépassent de l’oreille, mais cela en vaut la peine.

En revanche, alors même que nous les avons trouvés confortables dans un premier temps, les Liberty+ ont fini par ne plus tenir en place au fur et à mesure que l’on s’activait. En courant, il faut régulièrement les repositionner dans l’oreille. Tout dépend de la forme de votre oreille et des embouts choisis. En revanche, rien à signaler quand il s’agit simplement d’aller marcher ou de jouer tranquillement à la console à la maison.

Non, pour les contrôles

Jumeler les Liberty+ n’a rien de compliqué. Sortez les écouteurs de leur boîtier et ils se mettent automatiquement en marche. Activez le Bluetooth sur votre appareil et sélectionnez les Liberty+ dans la liste des appareils disponibles. Un petit signal sonore indique qu’ils sont connectés.

Deux boutons - un de chaque côté - suffisent pour accéder aux différentes commandes et notamment pour répondre aux appels, lancer la lecture/pause de la musique, passer au morceau suivant/précédent, activer l'assistant vocal et activer l'isolation sonore via la fonction Transparency. Tapoter deux fois l’un ou l’autre des écouteurs permet d’activer Siri ou Google Assistant pour par exemple lancer Spotify ou envoyer un SMS.

Maintenir l’un des boutons enfoncé pendant trois secondes permet d’activer la fonction Transparency, qui active les microphones pour mieux entendre son entourage. Cette fonction semble néanmoins plus efficace quand on écoute de la musique ou un podcast. Dans le cas contraire, on entend surtout les sons parasites et les sons des personnes à proximité, ce qui peut être désagréable.

Les commandes ne sont pas aussi efficaces qu’elles le paraissent avec des boutons qui ne sont pas très fiables. Ceux de gauche sont efficaces pour revenir en arrière ou mettre la musique en pause. À l’inverse, les boutons de droite sont très durs et difficiles à manipuler. Au final, on se retrouve à surtout enfoncer l’écouteur dans l’oreille ce qui est source d’inconfort.

Non, pour l’application compagnon

L'application Zolo Life (Android, iOS) est gratuite et permet d’accéder aux mêmes fonctionnalités que les boutons qui sont présents sur les écouteurs. Il est ainsi possible d’activer la fonction Transparency directement depuis le smartphone et de choisir l'assistant vocal de son choix.

Un égaliseur est également intégré, mais il se contente de cinq préréglages (Pop, Jazz, EDM, Classique et Equilibré) qui augmentent légèrement le volume audio. Cette dernière option semble la plus efficace. On aurait aimé pouvoir effectuer ses propres réglages comme on peut le faire avec l'application MySound de Jaybird par exemple.

La fonction Anti-Loss est probablement la caractéristique la plus sous-estimée. Elle envoie une notification lorsque le signal sans fil est faible. De quoi améliorer la stabilité de la connexion lorsqu’on s’éloigne d'un appareil connecté.

Oui, pour la qualité audio

Face à d'autres écouteurs sans fil dans la même gamme de prix (et plus) et avec différents types de médias, les Liberty+ offrent un rendu sonore respectable qui convient à l'écoute quotidienne, mais qui bénéficierait tout de même d'un réglage plus fin.

Anker a opté pour des drivers de six millimètres afin d’offrir la meilleure qualité sonore possible avec des aigus clairs et des graves puissants. Le catalogue de Charlie Parker nous a servi de référence avec des albums tels qu’ « Ornithology » qui met l’accent sur les aigus et les médiums non sans délaisser les basses fréquences. C'est impressionnant, car la version live met généralement en avant les applaudissements de la foule.

On pousse les basses d'un cran vers le haut en utilisant l’égaliseur pour écouter « The Boomin’ System » de LL Cool J. Les Liberty+ supportent bien la charge surtout si les écouteurs sont associés à la bonne taille d’embout. Si ce n’est pas le cas,  le son peut paraître plus terne et plus plat. On ne déplore pas de distorsion lors de l’écoute de morceaux chargés en basses à volume élevé, contrairement aux écouteurs de Beats par exemple.

En poussant plus loin nos investigations, nous avons noté que la restitution des voix n’était pas le fort des Liberty+ contrairement aux Bose SoundSport Free qui excellent en la matière. Un phénomène bien perceptible sur des morceaux tels que « Stairway to Heaven » de Led Zeppelin ou « With or Without You » de U2. Rien de bien grave à moins d'être un audiophile intransigeant.

Heureusement, les voix sont mieux traitées dans le contenu vidéo - les films sur Netflix en particulier. Dans un film comme « Les Affranchis », un film qui met la musique en valeur de façon magistrale avec un contexte historique, on distingue clairement la musique en arrière-plan durant les monologues. Il en va de même pour toutes les bandes-annonces officielles de Black Panther.

Bien que la latence ne soit pas un problème majeur, nous avons remarqué un léger décalage lors de la visualisation des vidéos stockées sur un MacBook. Néanmoins, cela ne gâchera pas votre expérience d'écoute.

Oui, pour leur autonomie

Anker est une marque spécialisée dans les batteries externes. Avec cette expertise, on peut s'attendre à un bon résultat sur les Liberty+.

Officiellement, ils sont censés tenir 3h30 avec une seule charge, une donnée qui n'est pas éloignée de la réalité puisque lors de notre test, ils ont cessés de fonctionner après 3h d'utilisation. Lorsque la batterie est faible, il suffit de les placer dans leur boîtier pour les charger. Ce dernier peut prodiguer plusieurs charges pour un total d'écoute estimé à 48 heures. Côté temps de charge, il faut compter moins d'une heure pour une charge pleine.

Posez une question dans la catégorie Dossiers du forum
Soyez le premier à commenter
Commenter depuis le forum
    Votre commentaire