[Test] Olympus Tough TG-5 : on a testé le nouvel appareil photo étanche d’Olympus

Quatre raisons de craquer (ou pas) pour l’Olympus Tough TG-5

Olympus n’en est pas à son coup d’essai, produisant des appareils photo compacts robustes et étanches de grande qualité. Son dernier-né, le Tough TG-5 est l'une de ses meilleures créations à ce jour. Pour commencer, il est totalement étanche jusqu’à une profondeur de 15 mètres, ce qui devrait convenir à la plupart des utilisateurs. De plus, il délivre des photos et des vidéos de très bonne qualité, avec un large éventail de modes, de réglages et de caractéristiques - y compris la possibilité d’enregistrer les photos au format RAW, des vidéos en 4K et des photos avec un mode rafale de 20 images par seconde. C'est donc le digne successeur du TG-4 qui était déjà notre appareil photo tout terrain étanche préféré.

>>> Retrouvez notre comparatif des meilleurs appareils photo compacts expert

Oui, pour le design

Le TG-5 conserve un grand nombre d’éléments de design du TG-4 pour une simple et bonne raison : ils fonctionnent toujours très bien. Par exemple, le TG-5 utilise la même conception avec un double loquetpour chacun des deux caches qui donnent accès aux compartiments de la batterie et de la carte mémoire d’une part, et de la connectique d’autre part (port micro HDMI et port micro USB). Chacun garantit de ne pas endommager l'appareil photo en le noyant accidentellement lors de la mise à l’eau. Alors que les systèmes de fermeture des Nikon Coolpix W300 et Olympus assurent correctement l’étanchéité des compartiments, celui du TG-5 semble un peu plus intuitif. Le système de fermeture du Nikon, bien qu'inventif, parait un peu plus difficile à comprendre au premier abord.

L’appareil photo dispose également de plus de commandes physiques, de commutateurs et de molettes que la plupart des compacts prêts à l’emploi. Par exemple, Olympus a ajouté une molette sur la partie supérieure de son TG-5, juste à côté du déclencheur et du levier de zoom (ce dernier est positionné autour du déclencheur).

Celle-ci permet de rapidement contrôler et modifier les différents réglages d'exposition et d’autres paramètres. Vous pouvez également l'utiliser pour faire défiler les autres sections dans les menus. De plus, nous avons apprécié de pouvoir accéder à de nombreux modes, fonctionnalités et réglages via l'écran LCD en appuyant sur le bouton OK : il est ainsi possible d'afficher une multitude de réglages sur le bord inférieur et à droite de l'écran LCD. Il vous suffit de naviguer jusqu'au réglage souhaité via le multisélecteur et de valider en appuyant sur OK.

Le TG-5 mesure 114,3 x 66 x 33 mm, des dimensions pratiquement identiques à celles du Nikon Coolpix W300 (111,76 x 66 x 2.6 x 30,42 mm). Avec un poids de 249,47 grammes, le TG-5 est plus lourd que le W300 et ses 232,46 grammes. En plus d'être totalement étanche jusqu’à 15 mètres de profondeur - le W300 peut même descendre jusqu’à 30 mètres - le TG-5 est également conçu pour résister à une chute de deux mètres de haut.

Non, pour l’interface utilisateur

Olympus a fait du bon boulot en intégrant les menus, les molettes et les commandes afin de proposer différents points d'accès aux réglages. Une conception qui permet d'accéder rapidement à un réglage précis qu’on peut ainsi modifier aisément. Cependant, vous devrez d'abord vous habituer à la structure des menus.

A ce titre, la structure du système de menus du TG-5 est défaillante. Par exemple, l’interface  textuelle du menu principal ressemble à ce qu’on pouvait trouver dans les années 2000. Toutefois, si vous sélectionnez le mode Scène sur le sélecteur de mode de l'appareil photo, vous accédez à un menu basé sur des illustrations bien plus contemporaines. Chacun des modes scènes - Personnes, Mouvement, Intérieur, Paysages nocturnes et Scène - est illustré par une photo qui l’identifie clairement et qu’on aurait aimé retrouver partout ailleurs.

Mais ce n'est pas seulement une question d'apparence. Certains modes qu’on pensait être regroupés se trouvent finalement dans différentes catégories du menu. Par exemple, la vidéo en Timelapse n’est pas intégrée dans la catégorie vidéo, bien que tous les autres modes y soient à savoir HD, 4K et High Speed (pour les ralentis). Pour y accéder, il faut donc passer par le menu principal, puis accéder au second menu de prise de vue. Et pour ne rien arranger, il faut éviter de sélectionner le mode vidéo. On se retrouve donc devant une sorte de logique qui n'a pas beaucoup de sens. Quoi qu’il en soit, ce manque d'organisation mis à part, les fonctionnalités offertes sont impressionnantes.

Oui, pour la qualité des photos

Lors de nos tests de qualité d'image, l'Olympus Tough TG-5 avec ses 12 mégapixels délivre des clichés de bonne à très bonne qualité, dans la plupart des situations d’éclairage. Un peu comme le Nikon Coolpix W300 dont le capteur affiche 16 mégapixels. Les deux modèles restituent fidèlement des textures très subtiles, comme la toile ou le papier aquarelle. De la même façon, les couleurs et les détails sont précis, et les deux boitiers sont même en mesure de faire la distinction entre des différences très subtiles de tonalité et de teinte.

L'Olympus Tough TG-5 est un appareil compact robuste et étanche qui offre de nombreuses options aux photographes qui évoluent dans les environnements extrêmes ou simplement au quotidien.L'Olympus Tough TG-5 est un appareil compact robuste et étanche qui offre de nombreuses options aux photographes qui évoluent dans les environnements extrêmes ou simplement au quotidien.

Par exemple, en prenant une nature morte en photo en lumière naturelle, le TG-5 a restitué précisément certaines des lignes les plus diffuses des dessins et des peintures. L’appareil photo fait ici jeu égal avec le W300.

Comme le Nikon Coolpix W300 (16 mégapixels), le TG-5 (12 mégapixels) reproduit fidèlement les couleurs et les détails. Les détails les plus fins sont parfaitement visibles avec les deux appareils photo.Comme le Nikon Coolpix W300 (16 mégapixels), le TG-5 (12 mégapixels) reproduit fidèlement les couleurs et les détails. Les détails les plus fins sont parfaitement visibles avec les deux appareils photo.

Nous avons également effectué des tests en basse lumière et sans flash. Un défi pour le TG-5 qui à l’instar du W300, avait du mal à distinguer les différentes teintes de couleur et à reproduire avec précision la saturation.

Comme le Nikon W300, le TG-5 a du mal à distinguer les différentes teintes de couleur et à reproduire avec précision les détails en faible luminosité. Dans de nombreuses zones blanches ou grises claires de l'image, du bruit numérique et du grain sont à déComme le Nikon W300, le TG-5 a du mal à distinguer les différentes teintes de couleur et à reproduire avec précision les détails en faible luminosité. Dans de nombreuses zones blanches ou grises claires de l'image, du bruit numérique et du grain sont à dé

Nous avons également réalisé un test à main levée en basse luminosité. Les détails sont flous on déplore du grain ou du bruit numérique en raison de la montée en ISO et de la vitesse d’obturation élevée. La plupart des détails subtils, comme la texture du papier ou la toile, disparaissent complètement dans les zones d’ombres.

Le TG-5 a la particularité de pouvoir enregistrer les fichiers au format RAW. A l’origine cette image a été prise en basse luminosité comme sur la photo JPEG. Cependant, ce format de fichier étant plus polyvalent, nous avons pu restaurer les détails et laLe TG-5 a la particularité de pouvoir enregistrer les fichiers au format RAW. A l’origine cette image a été prise en basse luminosité comme sur la photo JPEG. Cependant, ce format de fichier étant plus polyvalent, nous avons pu restaurer les détails et la

Cependant, le TG-5 étant capable d’enregistrer des photos au format RAW, nous avons pu retoucher une photo prise en basse luminosité avec un logiciel tel qu’Adobe Photoshop. En utilisant le module Camera Raw il est possible de restaurer certains détails, les couleurs et le contraste du cliché, tout en minimisant le bruit et d'autres aberrations. Certes, comme on peut le voir sur la photo ci-dessus, il n’est pas possible d’obtenir la même qualité d’image qu’une photo prise dans des conditions d’éclairage optimales. Cependant, le format de fichier RAW offre une certaine latitude pour les prises de vue dans des situations compliquées, telles qu’en faible luminosité. Il s'agit d'une fonction puissante qui n'est pas disponible sur le W300 et c’est l'une des nombreuses raisons pour lesquelles l'Olympus TG-5 est notre préféré dans la catégorie des appareils photo étanches.

Le flash intégré du TG-5 nous a également impressionnés. Il est possible de régler la compensation de l'exposition afin de modifier la luminosité du flash. Cette fonctionnalité est particulièrement intéressante, car elle permet de modifier n’importe quel réglage automatique et mode scène.

La correction d’exposition permet de régler l'intensité du flash intégré. Une caractéristique courante sur les appareils photo experts, mais beaucoup plus rare sur les compacts grand public.La correction d’exposition permet de régler l'intensité du flash intégré. Une caractéristique courante sur les appareils photo experts, mais beaucoup plus rare sur les compacts grand public.

Dans la photo ci-dessus on voit clairement la différence en changeant le niveau d'exposition du flash de moins 2 (en bas) à plus 2 (en haut).

Le flash fonctionne également très bien en mode automatique: tout comme le W300, le TG-5 ajoute juste ce qu’il faut d’éclairage pour déboucher les zones d’ombres sur une photo de famille prise en extérieur.

Le TG-5 dispose d’un flash polyvalent, qui peut améliorer les photos même dans des situations d'éclairage décentes, comme sur cette photo de famille.Le TG-5 dispose d’un flash polyvalent, qui peut améliorer les photos même dans des situations d'éclairage décentes, comme sur cette photo de famille.

Au même titre que le Nikon Coolpix W300, nous n’avons pas remarqué de distorsion sur les images prises à chaque extrémité de la plage de zoom. De plus la mise au point automatique de l'appareil photo fonctionne correctement en s’ajustant rapidement lorsqu’on passe d’un faible éclairage à une lumière vive, et vice versa.

À l'instar du Nikon Coolpix W300, le TG-5 prend des photos de qualité aussi bien dans l’eau qu’en dehors.À l'instar du Nikon Coolpix W300, le TG-5 prend des photos de qualité aussi bien dans l’eau qu’en dehors.

Tout comme le W300, le TG-5 fonctionne aussi bien dans l’eau qu’en dehors (nous l’avons testé en remplissant une glacière d’eau).

Dans l'ensemble, les photos et les vidéos prises sous l’eau avec le TG-5 sont de très bonne qualité malgré un peu de distorsion. Comme vous pouvez le voir sur la photo, les couleurs sont toujours bien rendues même si elles sont légèrement atténuées. Le TGDans l'ensemble, les photos et les vidéos prises sous l’eau avec le TG-5 sont de très bonne qualité malgré un peu de distorsion. Comme vous pouvez le voir sur la photo, les couleurs sont toujours bien rendues même si elles sont légèrement atténuées. Le TG

Enfin, la netteté et la saturation des couleurs restent relativement constantes aussi bien dans les photos que les vidéos.

Oui et non, pour le mode vidéo

À propos des vidéos, le TG-5 est tout aussi efficace que le W300. Les deux appareils sont en mesure de capturer des vidéos en 4K tout en proposant de nombreuses options aussi bien en HD qu’en Full HD. Il est également possible de créer des vidéos en Time Lapse mais cette fonctionnalité est plus facilement accessible sur le W300 que sur le TG-5. Dans l'ensemble, les vidéos sont comparables en termes de qualité et les séquences sous-marines sont également nettes avec un bon rendu des couleurs et des détails.

Olympus Tough TG-5 - Sample Video

En revanche nous avons été déçus d'entendre le bruit du mécanisme de zoom du TG-5. Celui-ci st beaucoup plus discret sur le Nikon W300.

Olympus Tough TG-5 - Slow-Motion Sample Video (240 fps)

Enfin, le TG-5 dispose d’un mode ralenti très efficace pour filmer en HD (720p) à 240 images par seconde. C'est deux fois plus lent que le Nikon qui se limite à 120 images par seconde, et uniquement en 480p. Une définition qui n’est plus adaptée aux téléviseurs HD et 4K actuels avec un grain bien visible sur les images.

Posez une question dans la catégorie Dossiers du forum
Soyez le premier à commenter
Commenter depuis le forum
    Votre commentaire