Accueil » Actualité » Bose QuietComfort RNC : on a essayé la réduction de bruit d’une voiture

Bose QuietComfort RNC : on a essayé la réduction de bruit d’une voiture

Fort de son expérience d’ANC nomade, Bose veut annuler les bruits de votre voiture.

Habituellement réservé à ses clients, Bose nous a ouvert les portes de son séminaire annuel lors duquel nous avons pu découvrir et expérimenter les nouveautés à venir dans le domaine de l’acoustique automobile.

Parmi elles, nous avons expérimenté la réduction des bruits de roulement, censée allégée la charge de fatigue des conducteurs et passagers, notamment.

A lire > Comparatif de casques à réduction de bruit : quel est le meilleur ?

Image 1 : Bose QuietComfort RNC : on a essayé la réduction de bruit d'une voiture

Bose réduit déjà le bruit des moteurs, sans que vous ne le sachiez

La réduction de bruit dans l’habitacle correspond à ce que l’on peut avoir avec un casque ou des écouteurs à réduction de bruit active. C’est une technologie que Bose maîtrise déjà en un sens. Il a déjà déployé une solution réduisant le bruit du moteur dans l’habitacle. La dernière Renault Espace en est équipée dans ses meilleures finitions. Mais Bose nous confie que souvent les constructeurs ne communiquent sur cette technologie. Ce serait un aveux de leur part que leurs moteurs sont trop bruyants et donc pas parfaits.

La concurrence maîtrise aussi cette technologie qui s’appuie sur des schémas d’annulation d’harmoniques propres à chaque moteur. Mais Bose a aujourd’hui une nouvelle carte en main : le RNC. Il s’agit du Road Noise Control, réduction des bruits de la route.

Image 2 : Bose QuietComfort RNC : on a essayé la réduction de bruit d'une voiture

RNC, la technologie qui gomme les bruit de la route

L’objectif est de supprimer les bruits de roulement du véhicule, ou plus précisément les fréquences les plus fatigantes pour le conducteur et les passagers. Il s’agit des bruits sourds et graves compris dans la bande 40-400 kHz. Par l’intermédiaire de six micros disposés dans tout l’habitacle, Bose vient capter ces fréquences et les annule via les enceintes du véhicule.

Image 3 : Bose QuietComfort RNC : on a essayé la réduction de bruit d'une voiture

Nous avons expérimenté le système, à l’état de prototype, dans un Volvo XC40 hybride. La sensation n’est pas spectaculaire, mais on entend bien une suppression de sons. Si notre parcours ne faisait que quelques kilomètres, on imagine bien l’intérêt d’une telle technologie sur une longue distance, surtout avec un véhicule électrique où l’on entend que les bruits de la route.

Une réduction de bruit adaptative

Mieux, ce système est évolutif et autonome. Si l’on change ses pneus pour une autre marque ou une version hiver, le bruit de roulement ne sera plus le même. Le système de Bose s’adaptera aux bruits de la nouvelle monte. Idem pour le vieillissement du véhicule, si des bruits parasites s’installent, ils seront annulés dans la bande 40-400 kHz.

Image 4 : Bose QuietComfort RNC : on a essayé la réduction de bruit d'une voiture

Les avantages du Bose RNC

On en voit deux. Le premier est la réduction de fatigue auditive, c’est un fait. Le second est plus technique. L’industrie automobile tente déjà de réduire les bruits émis par une automobile en mouvement. Pour cela, on utilise communément des contre-mesures, des masses qui viennent bloquer les vibrations notamment. Mais le problème, c’est que ce système est mécanique et pèse lourd sur la balance.

Le RNC de Bose pourrait permettre de supprimer ces contre-mesures et ainsi d’alléger le véhicule. Et quand on parle de poids en moins, par effet de bord on économise du carburant et l’on gagne de l’autonomie.

Cette technologie est désormais au point et est proposée aux constructeurs dès maintenant. Mais rappelons que Bose intervient en première monte. Aussi, faudra-t-il attendre quatre ou cinq ans avant d’avoir cette option dans son véhicule.