Accueil » Actualité » Captain America a enlevé l’enfant d’un super-vilain pour en faire le sien

Captain America a enlevé l’enfant d’un super-vilain pour en faire le sien

Captain America fût un père adoptif, dans une autre dimension. Une histoire dépeinte dans le comics Castaway in Dimension Z.

Image 1 : Captain America a enlevé l'enfant d'un super-vilain pour en faire le sien

L’univers Marvel est riche, aussi bien du côté des jeux vidéo que des comics ou productions du MCU. A tel point que les personnages ont souvent des progénitures, comme le terrible Thanos (qui n’est pas forcément le meilleur père). Même chose du côté de Captain America qui, bien qu’ayant commis des erreurs dans le MCU, reste une grande figure du bien dans l’univers Marvel. Steve Rogers n’a pas hésité à enlever l’enfant d’un super-vilain pour en faire le sien, malgré la relation ambigüe qu’une telle décision implique.

Captain America, père adoptif

Image 2 : Captain America a enlevé l'enfant d'un super-vilain pour en faire le sien
Captain America fera face à son fils adoptif – Crédit : Marvel Entertainment

Captain America s’est toujours placé du bon côté de la Force, figure d’inspiration pour Ms. Marvel. Mais le héros a pris des décisions ambigües, comme celle d’arracher l’enfant d’un super-vilain de ses mains pour l’élever comme le sien. Une décision prise dans le comics Castaway in Dimension Z, imaginé par Rick Remender et John Romita Jr.

Steve Rogers se retrouve dans une dimension parallèle, capturé aux côtés d’un bébé-éprouvette crée par Arnim Zola (apparu dans Captain America : First Avenger et Captain America : Le Soldat de l’hiver). Captain America kidnappe le bébé, qu’il appellera Ian, et l’élève dans ce monde infernal, fuyant les dangers. L’enfant est ensuite enlevé par Jet. Zola qui lui lave le cerveau, le renommant Léopold, pour le faire détester le leader des Avengers. De là découle bon nombre de péripéties entre Steve Rogers et Ian.

Car après avoir tiré et poignardé Captain America, Ian, désormais Léopold, tient un pistolet sur la tête de son père adoptif. Steve Rogers dit au garçon qu’il peut le tuer, aller de l’avant et choisir son propre nom. L’enfant s’effondre et décide de s’appeler Ian. Ian est alors tué par Sharon Carter, qui se trouve là, arme en main, et pense avoir sauvé Captain America.

Mais le lore de Ian ne s’arrête pas là. Castaway in Dimension Z explore longuement à travers une multitude de connexions la relation entre Steve Rogers et son fils adoptif.

Image 3 : Captain America a enlevé l'enfant d'un super-vilain pour en faire le sien
Captain America découvre son fils, adulte – Crédit : Marvel Entertainment

A un moment du comics, Steve Rogers est vieillissant, cloué au lit après une terrible défaite. Un portail s’ouvre d’où apparaît notamment un mystérieux guerrier adulte. Un guerrier qui n’est autre que… Ian.

Castaway in Dimension Z est un comics riche, présentant un univers sombre pour Captain America, fait de plusieurs dimensions. Un comics qu’il serait dommage de louper pour qui souhaite en savoir plus sur l’histoire de Steve Rogers et ce mystérieux fils adoptif, cet article ne relatant qu’une partie des éléments scénaristiques.

Source : ScreenRant