Accueil » Actualité » Ce robot « mou » joue du piano à l’aide d’une mémoire pneumatique

Ce robot « mou » joue du piano à l’aide d’une mémoire pneumatique

Ce robot mou, aussi appelé soft robot, réussit à jouer du piano d’une manière peu conventionnelle. Au lieu de se servir d’une puce électronique rigide, le robot est équipé d’une mémoire informatique pneumatique. Il fonctionne donc à l’air.

La robotique molle, ou soft robotics en anglais, prend de plus en plus d’ampleur ces dernières années. En effet, les robots « mous » sont capables d’effectuer des tâches que les robots traditionnels durs et articulés ne peuvent pas faire. Les robots mous sont particulièrement impressionnants puisqu’ils bougent sans électronique. C’est notamment le cas de ce robot développé par des chercheurs de l’université de Californie à Riverside.

Le robot mou qui joue du piano
Le robot mou qui joue du piano – Crédit : L’université de Californie à Riverside

Pour sa démonstration, le robot mou joue du piano et plus particulièrement la comptine « Mary avait un petit agneau ». Il est équipé de 9 doigts mous robotiques, de plusieurs électrovannes et d’un démultiplexeur pneumatique 3 bits. En effet, ce robot mou pianiste ne se sert pas de transistors et de circuits électriques conventionnels comme le robot EVA qui imite les expressions faciales humaines. Il utilise à la place une mémoire informatique à air comprimé.

La robotique molle est plus sécurisée pour une utilisation sur les humains et notamment les nourrissons

L’UC Riverside a expliqué que : « les robots pneumatiques souples ont besoin d’un moyen de se souvenir et de maintenir les positions de leurs pièces mobiles ». Au lieu d’utiliser une mémoire électronique avec une puce rigide, ils ont créé « une mémoire logique pneumatique ». Le robot pianiste fonctionne donc uniquement à l’air.

Mais alors, comment fonctionne le robot pour jouer du piano ? La pression atmosphérique dans une électrovanne correspond à un 0 binaire tandis qu’un vide représente un 1 binaire. Les doigts robotiques se contractent lorsqu’ils sont connectés à une électrovanne vide. Ils s’étendent quand ils sont reliés à une électrovanne avec une pression atmosphérique. La mémoire informatique pneumatique est suffisamment complexe pour fonctionner comme une véritable RAM 8 bits.

L’UC Riverside a précisé que « en faisant varier les combinaisons de pression atmosphérique et de vide dans les canaux de la puce RAM, les chercheurs ont pu faire jouer au robot des notes, des accords et même une chanson entière – Mary Had a Little Lamb ».

Bien entendu, cette technologie n’est pas encore prête à être utilisée au quotidien. Néanmoins, elle est plus sécurisée que les robots électroniques puisqu’il n’y a pas de risque de défaillance ou même d’explosion. Selon les chercheurs, « les robots utilisant cette technologie seraient particulièrement sûrs pour une utilisation délicate sur ou autour des humaines, telle que les appareils portables pour les nourrissons souffrant de déficiences motrices ». D’ailleurs, des chercheurs ont récemment développé une pince robotique dotée d’une telle dextérité qu’elle est capable d’attraper un grain de sable.

Source : Engadget