Accueil » Dossier » Conseils pour bien acheter à la rue Montgallet

Conseils pour bien acheter à la rue Montgallet

Image 1 : Conseils pour bien acheter à la rue Montgallet

De l’électronique à l’informatique

Le quartier de la rue Montgallet est un lieu bien connu des amateurs d’informatique. On pourrait le considérer comme le temple parisien du High-Tech. Coincée dans le XIIe arrondissement de Paris, entre la rue de Charenton et la rue de Reuilly, la rue Montgallet a vu apparaître dans les années 90 un nouveau type de commerce tenu par des Asiatiques. Jusqu’en 1995, cette voie de la capitale était orientée vers l’électronique avec nombre de magasins dévoués à cette technologie. Mais en ce milieu des années 90, le géant de l’informatique, Surcouf, déménagea de l’avenue Philippe-Auguste pour venir s’installer sur l’avenue Daumesnil, attenante à la rue Montgallet. Les petits commerces dédiés aux composants et à tout ce qui entoure un ordinateur, se multiplièrent alors. En 2008, le quartier que l’on appelle communément la rue Montgallet compte désormais plus d’une soixantaine d’échoppes. 13 ans après l’apparition de ses premières boutiques High-Tech, ce petit coin de Paris a façonné ses us et coutumes. Fonctionnements particuliers, entourloupes à éviter, on ne pénètre pas rue Montgallet comme dans un moulin. Voici quelques conseils pour faire un shopping efficace et pas cher.

Image 2 : Conseils pour bien acheter à la rue Montgallet

Rue-Montgallet.com : la visibilité devenue payante

La première question qui brûle les lèvres lorsque la rue Montgallet est évoquée est de savoir si les prix des matériels vendus y sont véritablement compétitifs. Rien n’étant tout noir ou tout blanc, il faut savoir faire le tri dans la masse de commerçants. Et pour ce faire, un bon point de départ est le site Internet rue-montgallet.com. Ouvert au début du XXIe siècle, il référence une majorité des boutiques d’informatique présentes dans le XII arrondissement de Paris. Son but est de mettre à disposition du consommateur un comparateur de prix pour tous les composants distribués par ses clients. Et oui, l’affichage sur rue-montgallet.com n’est pas gratuit. Ce statut communautaire a disparu il y a 6 ans maintenant. Jusqu’alors beaucoup plus de magasins y avaient pignon sur rue. Le passage à un mode payant en a rebuté plus d’un. L’un des commerçants de la rue Montgallet va même jusqu’à se demander comment ses concurrents font pour pouvoir donner de l’argent à ce comparateur de prix alors même que leurs marges de profit sont sensées être extrêmement faibles. Un sentiment de pratiques frauduleuses plane sur la rue Montgallet.

Image 3 : Conseils pour bien acheter à la rue Montgallet

Des prix toujours plus bas, comment ?

Pour casser les prix, deux méthodes sont couramment appliquées par les commerçants informatiques du XIIe. La première consiste à se fournir directement à l’étranger comme aux Pays-Bas ou en Italie afin de se soustraire à la TVA, ce qui est légalement autorisé pour de l’export, mais pas pour la revente directe sur le territoire. L’autre pratique est de vendre des composants en version dite OEMOriginal equipment manufacturer. Désigne un produit qui n’est pas destiné à être proposé tel quel à la vente en magasin mais à être intégré par un con…. De son vrai nom Original Equipment Manufacturer, ce type d’emballage sans carton ni mode d’emploi est destiné à l’assemblage de machines. Néanmoins, les constructeurs sont toujours ravis de pouvoir écouler quelques produits supplémentaires pas ce biais-là. Cela permet au client d’effectuer un achat encore plus avantageux. Mais avant de se jeter dans la foire aux bonnes affaires, un minimum de préparation est requis.

Image 4 : Conseils pour bien acheter à la rue Montgallet

Vendre, vendre et vendre aussi

Pour cela, il faut commencer par savoir ce que l’on cherche. La rue Montgallet n’a rien à voir avec Surcouf, Darty ou la Fnac. Ici, on ne conseille pas, on vend. Le but des commerçants de ce quartier est de faire du chiffre toujours plus de chiffre. Autant les vendeurs peuvent aiguiller sur une question de compatibilité entre deux composants, mais il sera incapable de déterminer la configuration utile au consommateur, par exemple. D’ailleurs, c’est une perte de temps et d’argent pour son patron puisque pendant qu’il renseigne le client, il ne vend pas. Pour pousser un peu plus loin l’investigation, on notera que lors de notre passage dans une boutique de la « rue du Hardware », un vendeur discutant avec un client lui a confié en parlant du reflexAppareil dont la visée optique passant par l’objectif prenant la photo est renvoyée sur l’œil par un miroir se rabattant lors de l’exposition. Il exis… numérique 5D Mark II de Canon que « déjà qu’avec 12 millions de pixelsContraction de « picture element », le plus petit élément qui compose l’image. Le pixel, abrégé px, est une unité de surface permettant de définir la ba… on avait de belles photos, alors avec 21 mégapixels qu’est ce que ça va être ! » Déterminer la qualité d’une photo par la taille du capteurComposant électronique sensible à la lumière, la température ou tout phénomène physique, il remplace la pellicule dans les appareils photos numériques… de l’appareil n’est pas la meilleure chose qui soit. Le vendeur vend, connaît les références des produits, au consommateur de savoir ce qu’il veut. Pour déterminer cette première étape, il est conseillé de visiter des sites tels que Tom’s Hardware qui met régulièrement en ligne des tests des derniers composants. Cette source d’information peut être accompagnée de la fréquentation de forums spécialisés afin d’enlever les derniers doutes sur les pièces à acheter.

Image 5 : Conseils pour bien acheter à la rue Montgallet

Attention à la mise à jour des prix

La seconde étape consiste à se pencher sur les prix. Pour cela, un site de référence : rue-montgallet.com. A défaut, il est le seul à l’heure actuelle à proposer le plus large comparateur de prix des boutiques du quartier de la rue Montgallet. Comme dit précédemment, toutes les boutiques n’y sont pas inscrites. En 2004, la cotisation mensuelle s’élevait à 250 € par boutique. Les nouveaux chiffres n’ont pu nous être communiqués, les responsables du site n’étant pas disponibles lors de nos appels. Dès lors, les bonnes affaires peuvent également se faire sur place en chinant boutique après boutique, encore faut-il avoir le temps. Deux points sont à prendre en considération au sujet des prix pratiqués. Tout d’abord, certains commerçants peu scrupuleux mettent en avant des prix très attractifs simplement pour attirer le client chez eux. Une fois là-bas on s’entend dire que la mise à jour n’a pas été faite à cause d’un problème technique ou autre, de quoi faire passer la pilule. Bien entendu, ceux qui n’habitent pas dans le quartier, provinciaux ou parisien seront alors tentés d’acheter tout de même le matériel afin de ne pas rentrer bredouille. Cela amène le second point qui est de toujours vérifier la date de mise à jour des prix sur rue-montgallet.com. On peut considérer qu’après trois jours, il y a des chances pour qu’ils aient évolué en magasin.

Image 6 : Conseils pour bien acheter à la rue Montgallet

Moins cher en semaine que le samedi

Afin d’être totalement paré à affronter les positions des vendeurs au sujet des prix, l’impression de la page de rue-montgallet.com concernant le composant convoité est une bonne sécurité. Avec ce papier en main, si la mise à jour du prix est récente et que le tarif en boutique est différent, il est souvent aisé de discuter l’affaire en face à face. Ne vous attendez pas cependant à gagner des milles et des cents. Les écarts ne sont en général que de l’ordre de quelques euros. Et encore faut-il que le magasin ait encore du stock. Nombre d’entre eux fonctionnent en achetant par petites quantités afin de surfer sur la tendance du marché et de toujours vendre au meilleur prix. Aussi, les produits peuvent disparaître en peu de temps. La solution de repli consiste alors à faire deux ou trois autres magasins en suivant l’ordre croissant des prix sur la fiche produit de rue-montgallet.com pour trouver son bonheur à quelques euros de plus. Détail intéressant, il est préférable de faire ses emplettes en semaine plutôt que le samedi. Deux avantages à cela, il y a moins de monde en semaine et les commerçants ont tendance à augmenter leurs prix pour le week-end en prévision de l’affluence. Enfin, laissez le chéquier à la maison, la rue Montgallet ne se parcourt qu’en cash ou en carte bancaire.

Image 7 : Conseils pour bien acheter à la rue Montgallet

Service après-vente

Un patron d’une boutique de la rue Montgallet confie qu’« en 2008, les clients cherchent les prix et non plus les services ». Pourtant en cette fin de décennie, les services sont ce que tentent de rétablir les boutiques du quartier. Jusqu’à il y a peu, un « adage » disait que le matériel acheté dans le XIIe était garanti jusqu’à la porte du magasin. Aujourd’hui, les mentalités changent. Les vendeurs annoncent clairement la couleur. Lors de notre reportage sur place, nous avons acheté une memory stickLe format Memory Stick est un des types de cartes mémoire les plus critiqués. Cette technologie propriétaire ne manque pourtant pas d’atouts. Il faut … chez Montgallet One et un disque dur d’un téraoctet chez World Micro. La memory stick est garantie 6 mois dans la boutique et le vendeur du disque dur s’étend jusqu’à 1 an avec retour du produit sous 7 jours s’il ne convient pas. Des démarches qui se rapprochent de plus en plus de celles des grandes enseignes. Dans la même verve, le patron de SCI annonce qu’il ne fait pas de baisse de prix sur une configuration entièrement achetée chez lui, mais qu’il préfère offrir le montage de la machine ainsi qu’une bonne période de garantie. À l’heure où le pouvoir d’achat est bas, ce genre d’avantage assure une certaine sécurité. Qu’est-ce qui est préférable ? 30 € d’économie sur une machine qui en vaut 1000 €, ou bien l’assurance d’une machine qui fonctionne ? A chacun de décider.