Accueil » Actualité » Cyberpunk 2077 : les raisons de son lancement catastrophique dévoilées

Cyberpunk 2077 : les raisons de son lancement catastrophique dévoilées

Cyberpunk 2077 était dans un état désastreux à son lancement en décembre 2020, mais plusieurs raisons expliquent la catastrophe. Un nouveau rapport détaille les raisons derrière les innombrables bugs et glitches qui peuplaient le jeu à sa sortie.

Plus d’un an après, le lancement catastrophique de Cyberpunk 2077 fait encore parler de lui. Cyberpunk 2077 était le jeu le plus attendu de 2020, mais son lancement a été le pire de l’histoire du jeu vidéo. Suite à ce fiasco, le développeur CD Projekt RED a essayé de reconstruire sa réputation avec des patchs et plusieurs mises à jour. Aujourd’hui, Cyberpunk 2077 s’est largement amélioré et vous pouvez même piloter des voitures volantes avec un mod.

Cyberpunk 2077
Cyberpunk 2077 – Crédit : CD Projekt RED

Un nouveau rapport qui vient de faire surface détaille les raisons de la sortie mouvementée de Cyberpunk 2077. CD Projekt RED a déjà donné quelques explications quant aux innombrables bugs de son action-RPG en monde ouvert, mais ce rapport donne une meilleure idée de ce qu’il s’est passé.

À lire aussi > Cyberpunk 2077 : le jeu de société arrive bientôt

L’entreprise de QA chargée de tester Cyberpunk 2077 aurait menti à CD Projekt RED

En fait, une entreprise de QA (assurance qualité) est en grande partie à l’origine de l’état catastrophique de Cyberpunk 2077 à sa sortie. CD Projekt RED avait engagé Quantic Lab pour superviser l’assurance qualité de Cyberpunk 2077. Les testeurs de Quantic Lab devaient donc identifier tous les bugs et les problèmes du jeu. Cependant, comme on le sait aujourd’hui, cela ne s’est pas déroulé comme prévu.

Le rapport expliqué que Quantic Lab était en sous-effectif à l’époque. L’entreprise était donc incapable de tester correctement Cyberpunk 2077 avant son lancement. Cependant, elle n’a pas informé CD Projekt RED de sa situation. Afin de ne pas perdre le contrat, Quantic Lab aurait même menti au studio. L’entreprise de QA aurait chargé de nombreux employés inexpérimentés dans ce domaine de gérer l’assurance qualité de Cyberpunk 2077. Par conséquent, CD Projekt RED ne s’est pas rendu compte de l’état dans lequel le jeu était.

Ce n’est pas la première fois que le studio polonais met en cause l’assurance qualité du jeu. Le studio avait déjà confié que l’une des raisons derrière la sortie catastrophique de Cyberpunk 2077 était que les testeurs QA n’avaient pas détecté les bugs et glitches. Ce qui semblait être une excuse à l’époque ne l’était donc finalement pas tant que ça. Ainsi, ce rapport prouve à quel point une assurance qualité bâclée avec des effectifs réduits peut impacter la sortie d’un jeu. Enfin, le premier DLC de Cyberpunk 2077 est attendu pour 2023, mais nous n’avons pas encore de date plus précise.

Source : ComicBook