Accueil » Actualité » D’anciennes rivières ont été découvertes sur Mars

D’anciennes rivières ont été découvertes sur Mars

Les dernières images haute définition du Mars Reconnaissance Orbiter ont permis de découvrir les couches sédimentaires laissées par une rivière il y a milliards d’années. Une opportunité de découvrir des traces de vie, mais aussi de connaître les conditions qui régnaient sur la planète rouge à cette époque.

Dans l’idée qu’on se fait de l’émergence de la vie, la présence d’eau à l’état liquide reste la voie privilégiée pour permettre à la matière de s’assembler pour donner naissance aux briques du vivant. Qu’il s’agisse de Mars, des satellites Europe de Jupiter ou Encelade de Saturne, ou d’exoplanètes, c’est toujours cette molécule qui nous laisse espérer que la vie existe ailleurs, et que pourquoi, nous rencontrerons un jour une forme de vie intelligente. Sur Mars, le Rover Curiosity a confirmé la présence de glace, et les sondes Mars Reconnaissance Orbiter (MRO) et Mars Odyssey Orbiter ont même permis de la cartographier. Il y a 3,7 milliards d’années, l’eau y était probablement abondante à l’état liquide pour former des lacs, des rivières et même des océans.

Image 1 : D’anciennes rivières ont été découvertes sur Mars
Falaise martienne – Crédit : Credit: NASA JPL-Caltech UoA Matt Balme & William McMahon

Les dernières observations en haute définition des reliefs de Mars ont justement permis d’identifier une falaise qui s’est formée à cette période. Une équipe internationale menée par les géologues Francesco Salese et William McMahon de l’Université d’Utrecht a en effet pu examiner des images du MRO qui révèlent les couches sédimentaires qu’une rivière a laissées. Le détail des images permet également d’affirmer que ces couches se sont formées sur une longue période. 

NASA : un nouveau Rover aquatique dédié à la recherche de vie extraterrestre sur les planètes océan

Une nouvelle opportunité de découvrir de la vie sur Mars

Rien ne permet encore de dire si une forme de vie a pu s’y développer, mais la zone constitue un terrain propice à sa recherche. William McMahon, coauteur de l’étude publiée dans la revue Nature Communications, explique également que ces couches sédimentaires constituent un livre ouvert sur les conditions qui régnaient sur la planète à l’époque de l’émergence de la vie sur Terre.

Ici sur Terre, les roches sédimentaires ont été utilisées par les géologues depuis des générations pour déterminer les conditions qui prévalaient sur notre planète il y a des millions, voire des milliards d’années. Nous disposons maintenant de la technologie nécessaire pour étendre cette méthodologie à une autre planète tellurique, Mars, qui possède un historique de roches sédimentaires anciennes qui remonte encore plus loin dans le temps que le nôtre.

William McMahon

Le Rover Perseverance de la NASA doit justement chercher des fossiles sur un autre site qui présente des caractéristiques similaires. Le robot doit en effet atterrir dans le cratère de Jezero qui hébergeait probablement un lac il y a 3,5 milliards d’années. 

On a détecté de la vapeur d’eau sur une exoplanète en zone habitable

Source : Phys.org