Accueil » Actualité » Des astronomes japonais découvrent une nouvelle galaxie avec une très faible teneur en oxygène

Des astronomes japonais découvrent une nouvelle galaxie avec une très faible teneur en oxygène

Les scientifiques ont découvert ce qui est probablement une galaxie récemment formée, l’une des plus faibles abondances d’oxygène jamais enregistrées, grâce aux données obtenues par le télescope Subaru du Japon et à des processus innovants utilisant le Machine Learning.

La plupart des galaxies observées sont matures et les jeunes sont peu nombreuses. Cette galaxie nouvellement découverte, nommée HSC J1631+4426, peut donc fournir des données utiles qui pourraient aider les astronomes à comprendre comment les galaxies se forment et évoluent au fil du temps.

Image 1 : Des astronomes japonais découvrent une nouvelle galaxie avec une très faible teneur en oxygène
Crédit : NAOJ/Kojima et al.

Pour comprendre l’évolution des galaxies, les astronomes doivent étudier les galaxies à différents stades de leur formation et de leur évolution. La plupart des galaxies de l’Univers moderne sont des galaxies matures, mais la cosmologie standard prévoit qu’il pourrait encore y avoir quelques galaxies au stade précoce de formation.

« Pour trouver les galaxies peu lumineuses, il était indispensable de disposer de données en champ large et en profondeur prises avec le télescope Subaru », a déclaré le Dr Takashi Kojima, qui dirige l’équipe de recherche.

Il est difficile de trouver des galaxies au stade précoce de leur formation à partir des données en champ large, car elles comprennent jusqu’à 40 millions d’objets. C’est pourquoi l’équipe de recherche a mis au point une nouvelle méthode d’apprentissage automatique basée sur le Machine Learning pour trouver des galaxies à partir d’une vaste quantité de données. Ainsi, ils ont créé un ordinateur auquel ils ont appris à plusieurs reprises à apprendre les couleurs des galaxies à partir de modèles théoriques et à ne sélectionner que les galaxies au stade précoce de leur formation.

Le télescope Hubble vient de prendre l’une des plus belles photos de sa carrière

Peu de galaxies répondent à ces critères

L’ordinateur a identifié 27 candidates potentielles. L’équipe de recherche a effectué des observations de quatre d’entres elles, en utilisant le Deep Imaging and Multi-Object Spectrograph (DEIMOS) de l’Observatoire Keck ainsi que la Faint Object Camera and Spectrograph (FOCAS) du télescope Subaru pour déterminer les rapports d’abondance élémentaire, les distances et la masse des galaxies candidates. Le télescope avait récemment observé la Galaxy d’Andromède.

Les astronomes photographient un « papillon cosmique » à des milliers d’années-lumière

Les données spectroscopiques ont révélé que l’une d’entre elles, HSC J1631+4426, est une galaxie extrêmement pauvre en métaux, avec la plus faible abondance d’oxygène jamais signalée. Les chercheurs ont également déterminé que son emplacement est relativement proche, à seulement 430 millions d’années-lumière dans la constellation d’Hercule, et que la galaxie est minuscule, 100 000 fois plus petite que la Voie lactée.

Source : subarutelescope