Accueil » Actualité » Les astronomes photographient un « papillon cosmique » à des milliers d’années-lumière

Les astronomes photographient un « papillon cosmique » à des milliers d’années-lumière

Les objets célestes sont de toutes formes et de toutes tailles, et certains peuvent même ressembler à des choses que nous connaissons. L’énorme goutte de gaz connue des astronomes nommée NGC 2899 en est l’exemple parfait. La bulle massive a la forme d’un papillon aux ailes déployées, et les scientifiques de l’Observatoire européen austral viennent d’en prendre l’image la plus détaillée à ce jour.

Ses motifs complexes, ses nuances de bleu pâle, rouge et rose, ses bordures lumineuses et sa forme de papillon en font un envoûtant tableau cosmique. Capturée par le Very Large Telescope au Chili, cette nébuleuse planétaire est située entre 3 000 et 6 500 années-lumière de la Terre, dans la constellation méridionale de Vela (Les Voiles).

Image 1 : Les astronomes photographient un "papillon cosmique" à des milliers d'années-lumière
Crédit : ESO

Après avoir découvert le trou noir le plus proche de la Terre, les astronomes européens nous montrent un tout autre spectacle. Les vastes étendues de gaz de la bulle s’étendent jusqu’à deux années-lumière de son centre. Elles peuvent également atteindre des températures allant jusqu’à dix mille degrés. L’hydrogène gazeux de la nébuleuse brille alors dans un halo rougeâtre autour de l’oxygène gazeux, qui lui est bleu. Les températures élevées proviennent de la grande quantité de rayonnement de l’étoile mère de la nébuleuse, selon l’ESO.

La symétrie de ce « papillon cosmique » serait due à l’interférence de ses deux étoiles centrales avec l’écoulement du gaz. « Après qu’une étoile ait atteint la fin de sa vie et se soit débarrassée de ses couches externes, l’autre étoile interfère maintenant avec le flux de gaz, formant les deux lobes que l’on voit ici« , a déclaré l’ESO.

Les astronomes ont trouvé le meilleur endroit de la planète pour observer les étoiles

Qu’est-ce qui a permis de capturer l’image ?

Le Very Large Telescope qui a capturé l’image est « l’instrument optique le plus avancé du monde« , selon l’ESO. Le « papillon cosmique » a été observé par le télescope Réducteur Focal et Spectrographe à faible dispersion (FORS) qui lui est rattaché. Le FORS est l’un des quatre télescopes qui composent le VLT et mesure 8,2 mètres de long.

Grâce à l’interféromètre qui l’accompagne, l’outil peut éclairer les détails 25 fois plus finement que les télescopes individuels. À lui seul, le télescope niché dans les montagnes chiliennes peut voir des choses plus de 4 milliards de fois petites que ce que l’œil humain pourrait voir.

Le VLT a récemment servi à capturer les premières images d’un système multiplanétaire autour d’une étoile semblable au soleil,

Vous pourrez retrouver ci-dessous une vidéo montrant un zoom sur NGC 2899.

Source : ESO