Accueil » Actualité » Des chercheurs espèrent détecter des signaux laser émis par des civilisations extraterrestres

Des chercheurs espèrent détecter des signaux laser émis par des civilisations extraterrestres

L’Institut Seti, l’une des organisations qui tentent de trouver d’autres formes de vie que l’homme, développe actuellement un nouveau réseau laser pour voir d’autres signaux laser provenant de civilisations présumées en dehors de la Terre.

Deux dispositifs de détection laser ont récemment été installés au sommet du Haleakalā, également connu sous le nom de volcan Maui Est, selon un communiqué de presse de l’Université d’Hawaï.

LaserSETI
LaserSETI – Crédit : SETI

D’après l’Université d’Hawaï, les dispositifs, montés sur les toits d’un bâtiment préexistant, fonctionneront en conjonction avec des dispositifs similaires installés en Californie, au Robert Ferguson Observatory de Sonoma. Ensemble, ces scanners balayeront le ciel du Pacifique dans l’espoir de détecter de puissantes impulsions laser envoyées par une civilisation extraterrestre. Il s’agit d’une bonne nouvelle pour la recherche de vie extraterrestre, qui a récemment pris un coup après la démolition du télescope Arecibo.

« La possibilité que la vie existe ailleurs est passionnante pour le public, surtout avec les rapports de molécules biologiquement intéressantes dans l’atmosphère de Vénus, la sélection de deux missions Vénus par la NASA, la mission du rover Mars Perseverance et la prochaine mission Europa Clipper pour explorer la lune de Jupiter », a déclaré Karen Meech, professeur à l’Institut d’astronomie de l’Université d’Hawaï.

Comment fonctionnent les nouveaux appareils dédiés à la recherche de vie extraterrestre ?

Auparavant, les spécialistes de l’Institut SETI ont déjà essayé de détecter les éclairs d’éventuels lasers extraterrestres à l’aide d’instruments composés de tubes photomultiplicateurs, qui fonctionnent comme des caméras d’un pixel, de manière à pouvoir examiner une petite quantité d’espace. L’année dernière, le SETI avait aussi misé sur 28 radiotélescopes pour chercher de la vie extraterrestre. Cependant, plus de 50 ans après sa création, toutes les tentatives du Seti de capter des signaux lasers venus d’ailleurs ont jusqu’à présent échoué.

Désormais, la nouvelle technologie nommée LaserSETI utilise « deux caméras avec des objectifs commerciaux qui prennent des images à environ 75 degrés du ciel ». Grâce aux grands angles des appareils, il est désormais possible de couvrir l’ensemble du ciel nocturne à la recherche de lasers émis par d’autres formes de vies.

D’après l’institut, les flashs lumineux détectés pourraient être homochromatiques, une caractéristique intrinsèque des lasers. Il pourrait donc être possible d’utiliser des détecteurs à semi-conducteurs relativement lents et bidimensionnels dans le cadre de la recherche. L’Université d’Hawaï espère détecter des lasers, car les civilisations extraterrestres supposées avancées seraient très susceptibles de les utiliser pour communiquer. En effet, d’après le l’institut SETI, ce type de communication offre une vitesse de transmission des données plus élevée, jusqu’à un demi-million de bits supplémentaires par seconde.

Source : Université d’Hawaï