Accueil » Actualité » Don’t Look Up : Meryl Streep a totalement improvisé la scène avec le brontaroc

Don’t Look Up : Meryl Streep a totalement improvisé la scène avec le brontaroc

La comédienne Meryl Streep a eu elle même l’idée de la scène finale de Don’t Look Up dans laquelle elle se fait dévorer par le brontaroc.

Personne n’a pu passer à coté du phénomène Don’t Look Up. A grand renfort de marketing, cette production originale Netflix connait un succès retentissant aux quatre coins du globe. Et pour cause ! Véritable peinture au vitriol de l’idiocratie qui menace de gouverner notre planète, ce projet dénonce les dérives de la politique, des conflits d’intérêts sur fond de fin du monde. Beaucoup y voit un parallèle avec la crise sanitaire que nous traversons actuellement, probablement à juste titre. Dans le film, Meryl Streep incarne une présidente des USA un rien manipulatrice et bling-bling, qui n’est pas sans rappeler les années Trump.

Une présidente plus vraie que nature
Une présidente plus vraie que nature – Crédit : Netflix

Mais l’issue réservée à son personnage n’est pas aussi rose qu’on pourrait l’imaginer. En effet, la présidente finit par se faire dévorer par un brontaroc sur la nouvelle planète que les survivants souhaitent coloniser. Une idée proposée par Meryl Streep elle-même, lors du développement du projet.

Don’t Look Up : une idée de génie

C’est le réalisateur Adam McKay qui a dévoilé cette anecdote croustillante, lors d’une récente interview. « Nous tournions la scène avec Rylance, Meryl et Jonah dans la salle de contrôle BASH pour le deuxième lancement. Je leur ai demandé de trouver des idées pour meubler la conversation. Meryl est une grande improvisatrice. Elle a lancé qu’elle savait comment elle allait mourir. C’est donc elle qui a donné l’idée du brontaroc, jusqu’à son nom » explique ainsi le cinéaste.

Cette fin met surtout en exergue le caractère indécrottable de la présidente. Même si elle a été sauvée de la catastrophe, rien ne semble lui avoir servi de leçon. En voyant le brontaroc, elle ne se rend même pas compte du danger. Elle pense qu’elle peut l’apprivoiser, à tort. Il ne faut que quelques secondes à l’animal pour n’en faire qu’une bouchée, devant les autres survivants, tous médusés.

Si vous n’avez pas encore vu cette petite pépite, un conseil : ruez vous sur Netflix ! Ce film aussi acerbe que drolatique est également un excellent moyen de questionner les travers de notre société !

A lire aussi – Don’t Look Up : le film Netflix avec Leonardo DiCaprio, Jennifer Lawrence et Timothée Chalamet cartonne

Source : Screenrant