Accueil » Actualité » Dragon Ball : si les Super Saiyans sont blonds, ce n’est pas un hasard

Dragon Ball : si les Super Saiyans sont blonds, ce n’est pas un hasard

Dans l’univers Dragon Ball, les Saiyans passent de cheveux noirs à blond lorsqu’ils se transforment. Cette couleur n’a pas été choisie au hasard, on vous explique pourquoi.

Dragon Ball Z, diffusé par le club Dorothée à partir de la toute fin 1990 a marqué une génération (voir plusieurs) et à initier bon nombre de personnes à l’époque aux mangas. Une construction scénaristique distincte, répétée d’arc en arc, qui a inspiré de nombreux shonens.

Image 1 : Dragon Ball : si les Super Saiyans sont blonds, ce n'est pas un hasard
La naissance du Super Saiyan. Crédit : Dragonball wiki / extrait d’un épisode

Ce manga contient de nombreuses scènes mythiques, mais l’une d’entre elles marque un tournant dans l’univers. Lors du combat acharné entre Goku et Freezer, qui au passage est le combat le plus long dans un animé avec 20 épisodes, le héros laisse éclater sa colère suite à la mort de son meilleur ami. De cette rage naît l’iconique Super Saiyan avec ses cheveux blonds. Mais pourquoi cette couleur ? C’est Akira Toriyama en personne qui en révèle la cause des années plus tard.

Cela permet de gagner du temps

Ce fut une surprise pour les fans, mais aussi pour l’auteur qui pensait que tout le monde avait compris l’astuce. Dessiner un manga prend du temps et l’encrage, effectué le plus souvent par un assistant, est une tâche extrêmement chronophage.

Pour permettre à son assistant de gagner du temps, Akira Toriyama a donc décidé que le gain de puissance du héros lui ferait changer de coiffure et de couleur de cheveux. Passant ainsi du noir au blond (donc au blanc dans la version papier), le travail est simplifié et plus rapide. Un choix gagnant puisque ce changement de couleur n’a choqué personne à l’époque.

La pression sur les mangakas

Il est important, pour comprendre ce choix, de remettre un peu le travail d’un mangaka dans son contexte. Dessiner des mangas peut faire rêver et la concurrence est rude dans ce domaine, en effet, le marché est immense tout comme les recettes générées.

A lire aussi > Vos mangas cultes bientôt écrits et dessinés par des IA ?

Le plus dur pour les créateurs est de tenir le rythme de publication soutenu des revues majeures comme le Shonen Jump. L’éditeur pose ses exigences scénaristiques et de fréquence et le mangaka se retrouve avec de nombreuses contraintes et une pression insoutenable sur les épaules.

Au bord du burn-out, Akira Toriyama a plusieurs fois souhaité mettre fin à Dragon Ball Z et c’est ce qu’il fera à la mort de Boo. Dragon Ball GT né par la suite ne sera que peu suivi par le papa de Goku et il faudra attendre 2013 pour qu’il reprenne les rênes de la saga suite à l’affront subi avec le live action Dragon Ball Évolution pour lequel il a été consulté puis ignoré. Fort du succès, du film La résurrection de Freezer, l’auteur se plongera malgré lui dans la suite : Dragon Ball Super.

On peut donc dire qu’il a fait un choix de couleur de cheveux qui peut paraître anodin, mais qui au final est révélateur du malaise de la profession.

Source : screenrant