Accueil » Actualité » Il demande 50 000 $ à Elon Musk, la réponse ne va pas vous surprendre

Il demande 50 000 $ à Elon Musk, la réponse ne va pas vous surprendre

Elon Musk a proposé 5 000 $ à un jeune de 19 ans pour qu’il arrête de traquer son jet privé avec un bot Twitter. Cette somme n’est pas suffisante pour l’ado qui négocie et demande 50 000 $ pour financer ses études et acheter une Tesla Model 3.

Un jeune homme de 19 ans, Jack Sweeney, a créé l’année dernière un bot Twitter. Celui-ci est capable de suivre en temps réel la position des jets privés appartenant aux milliardaires, y compris celui d’Elon Musk. L’homme le plus riche du monde s’en est aperçu et il n’a évidemment pas apprécié. Cela pose un « risque de sécurité », selon le message privé qu’il a envoyé au jeune homme.

Elon Musk
Elon Musk – Crédit : TIME

Elon Musk a donc proposé 5 000 $ au jeune homme pour qu’il arrête de traquer son jet privé et supprime son compte Twitter. Cependant, il en faut plus pour convaincre Jack Sweeney qui n’est pas impressionné par cette somme. Celui-ci a décidé de négocier avec le milliardaire et lui a demandé 50 000 $ pour supprimer le compte.

Elon Musk refuse de verser 50 000 $ au jeune homme

Elon Musk a demandé à Jack Sweeney : « que dirais-tu de 5 000 $ pour ce compte et m’aider à empêcher des tarés de me traquer ? » Le jeune a répondu que « cela me semble faisable, le compte et mon aide. Une chance d’augmenter cela à 50 000 $ ? ».

Jack Sweeney a expliqué au PDG de Tesla que cette somme l’aiderait à financer ses études et peut-être même à acheter une Model 3, la même voiture utilisée par la police britannique pour faire des courses poursuites. Elon Musk a répondu qu’il allait y réfléchir, avant de lui dire que « cela ne semble pas correct de payer pour fermer ce compte ». C’est pour cette raison que le jeune homme a décidé de rendre la conversation publique.

Néanmoins, l’adolescent a donné quelques conseils à Elon Musk pour l’aider à bloquer le suivi de son jet privé. Il lui a expliqué comment changer l’identifiant de son avion. En tout cas, le compte Twitter est toujours actif comme vous pouvez le voir ci-dessous. Il continue à partager la position du jet d’Elon Musk. Comme Jack Sweeney, « nous traquons l’avion et non qui peut être à bord ».

Source : Ubergizmo