Accueil » Actualité » Espace : de l’urine pour construire une base martienne

Espace : de l’urine pour construire une base martienne

Si l’idée peut paraitre étranger, il s’agit ici d’une étude très sérieuse. Des chercheurs ont estimé qu’ajouter de l’urine humaine aux matériaux déjà présents sur Mars permettrait de produire de solides infrastructures.

Les agents liants sont essentiels à toute construction. Mais, dans le cadre d’un voyage vers notre cousine Mars, il est indispensable de puiser un maximum de ressources sur place. En effet, dans le cadre de cette expédition longue et complexe, toute économie de matériaux emportés à bord du vaisseau est plus que bienvenue

Projet de base martienne - Crédit : wikimedia
Projet de base martienne – Crédit : wikimedia

C’est donc en prenant en compte cette contrainte que des chercheurs proposent un tout nouveau concept. L’urée, un produit chimique couramment utilisé dans l’industrie, peut être ajoutée aux matériaux pour augmenter la tolérance à la compression. Celui-ci voit sa résistance augmentée de 300%. Ce processus rend alors le composé bien plus solide que du béton ordinaire.

L’AstroCrete : Une ressource illimitée, disponible sur place

Ce nouveau matériau, baptisé AstoCrete, associe de l’albumine de sérum humain à du régolithe martien. Le Dr Aled Roberts, l’un des auteurs de l’étude, suggère qu‘un équipage de six personnes pourrait produire suffisamment de matériaux liants pour créer une demi-tonne d’AstroCrete au cours d’une mission de deux ans. Bien que celui-ci ne soit pas suffisant pour construire l’intégralité d’un habitat martien à lui tout seul, l’AstroCrete pourrait être utilisé dans des applications spécifiques, comme par exemple les fondations de l’habitation.

Cette technique, consistant à utiliser des éléments biologiques dans des matériaux de construction, n’est pas nouvelle. Le sang animal était utilisé dans l’élaboration d’un mortier primitif, il y a des milliers d’années. Concernant l’AstroCrete, les astronautes n’auront en revanche pas a donner de leur sang. L’urée nécessaire à sa fabrication est présente dans les larmes, la sueur et l’urine humaine.

La colonisation de Mars est un projet de longue date. Mais on peut espérer que les récentes découvertes, dont l’AstroCrete fait partie, permettront de s’y installer durablement dans un futur proche. Une fenêtre de tir idéale a même été dévoilée, et la prochaine se situerait au milieu des années 2030. Elon Musk, patron de SpaceX, a même expliqué avec beaucoup de détails son plan de colonisation de la planète rouge.

Source : universetoday