Accueil » Actualité » Espace : Le vaisseau spatial Orion en route vers un nouveau record

Espace : Le vaisseau spatial Orion en route vers un nouveau record

La mission Artémis I, emmenée par le vaisseau spatial Orion, s’apprête à battre, aujourd’hui, le record de la plus grande distance parcourue pour un véhicule spatial destiné à accueillir des humains.

Plus d’une semaine après avoir quitté la planète Terre, le vaisseau spatial Orion continue son long trajet vers la Lune. Pour rappel la mission Artemis I est la première étape du grand projet américain visant à renvoyer, d’ici à 2024, des Hommes et des Femmes sur la Lune. Un premier voyage test non-habité dont l’objectif est avant tout de préparer le terrain pour les missions Artémis II et III prochainement habitées.

Lune par rapport à la planète Terre
Lune et planète Terre © Pixabay

En plus des clichés pris par le vaisseau durant son voyage, cette mission incroyable s’illustre également par sa longévité et par la distance parcourue par le vaisseau. En effet, en parcourant, d’ici lundi, 270 000 miles – soient quelques 434 522 kilomètres – Orion supplantera le précédent record établi par Apollo 13 (400 171 kilomètres).

A lire aussi > Artemis I : l’atterrisseur lunaire japonais a raté son alunissage et part à la dérive dans l’espace

Artémis I en orbite autour de la Lune

Orion se situe ainsi, depuis hier, à environ 64 000 kilomètres de son objectif. Il gravite dans le sens inverse du mouvement effectué par la Lune autour de la Terre. Cette rotation lui permet ainsi de consommer une quantité minimale de carburant, tout en permettant à la mission de se poursuivre normalement.

En effet, si la mise en orbite du vaisseau spatial a nécessité la consommation d’une quantité importante du carburant présent dans le vaisseau (utilisation du moteur combustible pendant près d’une minute et demie selon le communiqué de la NASA), le rendement énergétique d’Orion est meilleur que prévu. Il permettra ainsi au vaisseau de continuer sa mission. Son système de poussée prodigieux, obtenu grâce au module produit par l’ESA (Agence Européenne de Espace), permet de croire au succès futur de la mission. En effet, selon les membres de l’équipe Orion de l’ESA, les performances observées vont bien au-delà des objectifs fixés. En produisant plus d’énergie tout en consommant moins, tout laisse à penser que le retour des astronautes sur la Lune pourra se fera dans un futur (très) proche.

Source : digitaltrends.com