Accueil » Actualité » FRB : des éléments inconnus ne cessent d’exploser dans l’espace lointain

FRB : des éléments inconnus ne cessent d’exploser dans l’espace lointain

Des signaux radio d’explosions en séries sont repérés dans l’univers depuis 2001. FRB121102, une de ces récentes observations aurait manifesté 1652 explosions successives. Les astronomes n’ont pas d’explication satisfaisante.

Fast Radio Burst (Explosion Radio rapide) ou FRB est le nom donné à ces observations par les astronomes. Ces événements extraordinaires génèrent autant d’énergie en un millième de seconde que le Soleil en un an. Si un signal similaire a été détecté récemment dans notre galaxie, ils proviennent pour la plupart des confins de notre univers. Ils sont alors difficiles à détecter, observer et encore plus à comprendre. C’est aussi parce que ces impulsions radio transitoires disparaissent en un clin d’œil que les chercheurs ont tant de mal à localiser leurs origines, et encore plus à déterminer quel type d’objet les provoque.

Une rupture dans la croûte d'une étoile à neutrons hautement magnétisée, montrée ici dans le rendu d'un artiste, peut déclencher des éruptions de haute énergie - Crédits : NASA's Goddard Space Flight Center/S. Wiessinger
Une rupture dans la croûte d’une étoile à neutrons hautement magnétisée, montrée ici dans le rendu d’un artiste, peut déclencher des éruptions de haute énergie – Crédits : NASA’s Goddard Space Flight Center/S. Wiessinger

Comment alors un objet céleste tel que FRB121102 observe entre 2019 et 2020 peut-il produire 1652 explosions successives ? Sa répétition a permis aux astronomes de le tracer jusqu’à une galaxie naine à 3 milliards d’années-lumière, et c’est un mystère à lui seul. Non seulement il est incroyablement actif, mais son activité se déroule selon un cycle – 90 jours d’activité, puis 67 jours de silence.

De jeunes magnétars pourraient causer des FRB

La théorie la plus prégnante est celle de magnétars. Les magnétars sont un type d’étoile à neutrons (des astres d’une densité inimaginable) avec de puissants champs magnétiques. On les surnomme les aimants les plus puissants de l’univers. Ils possèdent un champ magnétique 10 000 milliards de fois plus puissant qu’un aimant de porte de réfrigérateur.

Hubble est parti à la recherche des FRB

Les astronomes utilisant le télescope spatial Hubble ont localisé deux brèves et puissantes rafales radio vers les bras spiraux des deux galaxies - Crédits : NASA
Les astronomes utilisant le télescope spatial Hubble ont localisé deux brèves et puissantes rafales radio vers les bras spiraux des deux galaxies – Crédits : NASA

 L’année dernière, les astronomes ont lié les observations d’un FRB repéré dans notre galaxie de la Voie lactée avec une région où réside un magnétar connu. Et en 2017, 2019 et 2020, le télescope Hubble a observé des localisations approximatives fournies par les astronomes. Les galaxies observées existaient il y a des milliards d’années. Les astronomes voient donc les galaxies telles qu’elles sont apparues lorsque l’univers avait environ la moitié de son âge actuel. Beaucoup d’entre elles sont aussi massives que notre Voie lactée. Les observations ont été faites en lumière ultraviolette et infrarouge avec la caméra à champ large de Hubble.

Les informations récoltées ont permis de conforter les scientifiques en la théorie dominante de jeunes magnétars. Néanmoins, il est trop tôt pour dire si tous les FRB sont des magnétars ou si les magnétars ne sont qu’une source possible de FRB. Nous ne savons pas non plus comment les magnétars donnent naissance à un FRB, il est donc encore difficile de savoir quoi rechercher concernant FRB 121102.

Source : techradar