Accueil » Actualité » Hubble découvre de la vapeur d’eau sur une lune de Jupiter

Hubble découvre de la vapeur d’eau sur une lune de Jupiter

Ganymède est la plus grande lune de Jupiter, mais également du système solaire. En examinant d’anciennes données et en les recoupant avec des nouvelles, les scientifiques ont mis en évidence la présence de vapeur d’eau sur le satellite.

L’eau est un élément indispensable à la vie. En trouver, surtout à l’état liquide ouvre une fenêtre, mince, dans laquelle, si les conditions sont réunies, la vie peut se développer. En examinant d’anciennes données récoltées en 1998, 2010 et 2018, les scientifiques ont pu réinterpréter des résultats obtenus par des observations faites sur les ultraviolets.

Image 1 : Hubble découvre de la vapeur d’eau sur une lune de Jupiter
Ganymède. Crédit : NASA

Les rubans colorés obtenus étaient causés par des atomes d’oxygène, supposaient les scientifiques jusqu’à présent. Cependant, de plus récentes observations montrent que l’atmosphère de la lune de Jupiter ne contient quasiment pas d’atome d’oxygène.

Grâce à ces données et en reprenant les mesures effectuées, l’équipe du KTH Royale Institute of Technology de Stockholm a pu en déduire que ces observations étaient dues à la présence de vapeur d’eau. En effet, Ganymède, dont de magnifiques photos HD sont disponibles ici, présente de grandes variations de température à sa surface au cours de la journée et, à l’équateur, elle peut atteindre une valeur suffisamment élevée pour que la glace se sublime et que des molécules d’eau soient relâchées dans l’atmosphère.

La mission JUICE

Cette découverte intervient alors que l’équipe préparait doucement la mission JUICE. Jupiter Icy Moons Explorer est une mission prévue pour 2022 à l’initiative de l’Agence spatiale européenne. Le but est d’observer et d’étudier 3 des lunes de Jupiter afin de déterminer si les conditions sont propices à l’apparition de la vie.

On sait que Callisto, Europe et Ganymède possèdent des océans (sous forme liquide donc) sous leur couche de glace. Pour ce qui est de Ganymède, la découverte de la vapeur d’eau et la présence d’un champ magnétique notable renforcent l’intérêt des chercheurs pour cette lune.

La sonde spatiale JUICE devrait embarquer de nombreux instruments comme un spectromètre, une caméra, un altimètre, un radar, un magnétomètre… Elle sera équipée de panneaux solaires afin de s’auto alimenter. Si le lancement est prévu en 2022, sa mise en orbite autour de Jupiter est prévue pour 2029. Elle enchaînera ensuite les survols et les observations de Jupiter et de ses lunes jusqu’en 2033, date estimée pour la fin de la mission.

Une nouvelle découverte à mettre au profit de Hubble qui montre une fois de plus que sa polyvalence et sa capacité d’observation dans l’ultraviolet le rendent incontournable pour les astronomes qui se réjouissent de le voir fonctionner à nouveau.

Source : engadget