Accueil » Actualité » Il joue à la même partie de Donjons & Dragons depuis… 40 ans

Il joue à la même partie de Donjons & Dragons depuis… 40 ans

On a trouvé le fan le plus hardcore de Donjons et Dragons. Il s’agit d’un professeur d’histoire canadien nommé Robert Wardhaugh. Celui-ci a créé une campagne il y a 40 ans qui est toujours d’actualité !

Image 1 : Il joue à la même partie de Donjons & Dragons depuis... 40 ans
Robert Wardhaugh ne lâchera pour rien au monde D&D – Crédit : Capture d’écran vidéo YouTube Wired

D&D a toujours la cote chez les mordus de jeux de plateau. Preuve en est avec l’officialisation récente d’un nouveau jeu Donjons et Dragons. Certains joueurs chevronnés baignent depuis moult années dans la franchise médiévale-fantastique lancée dans les années 1970. C’est notamment le cas de Robert Wardhaugh. En 1982, il crée sa propre campagne de D&D qui est toujours active actuellement.

Une longévité de 40 ans qui s’explique par la passion débordante et le sens du détail de ce professeur d’histoire canadien. Orcs, elfes, nains, vampires, morts-vivants, zombies, loups-garous, dragons, sorciers, monarques… il possède la bagatelle de 30 000 figurines peintes à la main par ses soins. Il dispose aussi de pans entiers de map fabriqués sur mesure. Déserts, montagnes, villes romaines, africaines, anglo-saxonnes… « Est-ce du haut Moyen Âge ? Est-ce du bas Moyen âge ? Je m’efforce de mettre en place un village ou une ville pour chacun de ces paramètres historiques ».

À lire > Stranger Things : le méchant de la saison 4 est un dieu de Donjons et Dragons !

La campagne Donjons et Dragons ultime

Le tout est disposé dans son sous-sol qui est consacré exclusivement à sa campagne de Donjons et Dragons. Des dizaines de joueurs dévoués y participent et certains viennent même de très loin, n’hésitant pas à prendre l’avion pour continuer la partie. Selon le maître du jeu, c’est la qualité extrême de sa campagne qui explique son succès. « Si vous comptez faire durer un jeu pendant 40 ans, il faut que ce soit un bon jeu (…) Il faut offrir un produit qui sera meilleur que toutes les autres alternatives existantes. Je peux certainement dire avec assurance que c’est le meilleur jeu Donjons et Dragons au monde », affirme-t-il à Wired.

Les règles de la campagne « The Game » sont tirées de celles de la première édition de D&D. Il a toutefois ajouté ses propres règles mêlées aux nouvelles règles introduites dans les éditions plus récentes. « Lorsque votre personnage meurt, si vous n’avez pas d’autres personnages, vous êtes disqualifiés », précise-t-il. Profonde, la campagne peut s’étaler sur des décennies, offrant de nombreux arcs historiques à chaque joueur avec une flopée d’intrigues et de quêtes sous-jacentes.

Ciment de son groupe d’amis, sa campagne de Donjons et Dragons n’est pas près de se refermer. « Je n’ai jamais l’intention d’arrêter de jouer, d’arrêter de peindre, d’arrêter de construire et d’arrêter de réunir mes amis pour jouer au jeu », martèle-t-il.