Accueil » Dossier » iPhone : 10 ans, 11 modèles, combien de révolutions ?

iPhone : 10 ans, 11 modèles, combien de révolutions ?

Image 1 : iPhone : 10 ans, 11 modèles, combien de révolutions ?

iPhone

  • Date de sortie : 29 juin 2007 aux USA, novembre 2007 en France
  • Prix à la sortie : 399 euros avec abonnement (uniquement chez Orange), 649 euros nu.
  • Les nouveautés : Le tout premier iPhone, introduisant le navigateur Safari qui offrait une navigation très proche de celle permise par un ordinateur, les applications intégrées Google Maps ou YouTube, et la toute première version d’iOS (à l’époque nommé iPhone OS) et son interface tactile révolutionnaire pour l’époque.
  • Les problèmes : malgré sa volonté de révolutionner le téléphone portable, l’iPhone était amputé de nombreuses fonctions : pas de 3G, pas de GPS intégré, pas de MMS, impossible de filmer, et plusieurs petites fonctions absentes du système (pas d’accusé de réception pour les SMS, pas de copier/coller, etc.) La plupart de ces défauts seront corrigés dès la deuxième version du téléphone, avec l’iPhone 3G.
  • Ce qu’on en a pensé à l’époque : Nous avions été particulièrement séduits par ce tout premier iPhone il y a dix ans de cela. Notre test de l’époque louait « son interface tactile soignée » qui en faisait « l’un des plus ergonomiques du marché », tout en soulignant ses défauts et fonctions absentes (3G, caméra, MMS). 
  • L’héritage qu’il a laissé : Lors de la sortie de l’iPhone, il n’existait aucun produit qui s’approchait de près ou de loin de ce qu’il proposait. Il est parvenu à changer la définition de ce qu’est un smartphone, tous les appareils concurrents sortis après lui ayant peu à peu adopté ses qualités (le très grand écran tactile au détriment du clavier physique et des boutons, le design uniforme, etc.). S’il était loin d’être parfait, l’iPhone avait en lui suffisamment de nouveauté pour être le point de départ d’un nouveau type de produit qui n’existait pas vraiment avant lui.
Image 2 : iPhone : 10 ans, 11 modèles, combien de révolutions ?

iPhone 3G

  • Date de sortie : 18 juillet 2008
  • Les nouveautés : Tout est dans le nom ! La 3G est la principale nouveauté de ce nouvel iPhone, qui arbore pour le coup un nouveau design (en noir ou blanc) mais pas la seule. Apple en a profité pour régler les autres soucis de son premier iPhone en sortant une nouvelle version d’iPhone OS qui apportait le copier/coller, mais aussi et surtout un App Store, dans lequel on pouvait télécharger de nouvelles applications en tous genres pour son appareil. Au passage, on trouvera une vraie puce GPS dans le smartphone, qui permettra d’éviter à Google Maps de se perdre en permanence et de géolocaliser ses photos.
  • Les problèmes : Si la batterie du premier iPhone avait été louée par les critiques, celle de l’iPhone 3G souffre lourdement de la 3G ou du GPS, très gourmands en énergie. Ainsi, l’autonomie se voit considérablement réduite pour le smartphone, obligeant certains utilisateurs à brancher leur smartphone tous les soirs, un comportement inhabituel à l’époque. Autre problème qui surgira plus tard, la fragilité du dos en plastique. L’iPhone 3G abandonne le dos en aluminium du premier modèle pour du plastique, certes moins cher et plus simple à produire, mais qui avait la fâcheuse tendance de se fissurer après quelques mois, notamment au niveau du connecteur permettant de le brancher en USB.
  • Prix à la sortie : 509 euros (8 Go), 609 euros (16 Go)
  • Ce qu’on en a pensé à l’époque : En tant qu’évolution de l’iPhone, cette nouvelle version avait évidemment tout pour séduire, avec l’arrivée bienvenue de la 3G et de toutes les petits détails qui faisaient défaut au premier modèle. « Presque tous les points négatifs ont été retravaillés pour aboutir à un téléphone sensiblement meilleur », comme nous écrivions à l’époque dans notre test, faisant même oublier les quelques défauts restants comme une batterie inamovible (non, à l’époque ce n’était pas la norme) et une autonomie réduite.
  • L’héritage qu’il a laissé : L’arrivée d’iPhone OS 2 et de l’App Store fut un véritable changement pour les utilisateurs d’iPhone, qui voyaient leur appareil s’ouvrir à toute une collection d’applications tierces. Ce petit changement sera repris de concert par toute la concurrence, et plus tard par Android de Google, dont le Google Play Store mène aujourd’hui une concurrence acharnée à Apple.
Image 3 : iPhone : 10 ans, 11 modèles, combien de révolutions ?

iPhone 3GS

  • Date de sortie : 20 juin 2009
  • Les nouveautés : Pour la première fois, Apple présentait un iPhone qui n’était qu’une évolution mineure assumée de son précédent modèle, marquée par la simple apposition d’un « S » derrière son nom, qui au départ signifie « Speed » pour signifier la vitesse de l’appareil. Car en effet, cet iPhone 3GS a pour ambition d’être un iPhone 3G, mais plus rapide. Il ne propose donc pas de nouveauté aussi percutante que les deux premiers modèles à sa sortie, et il faudra plutôt chercher du côté d’iPhone OS 3 pour trouver du nouveau : l’arrivée (enfin) d’un fonction caméra pour filmer, ou encore l’inclusion d’une boussole.
  • Les problèmes : L’iPhone 3GS était sensiblement plus rapide, certes, mais il souffrait aussi d’un problème très commun en informatique lorsqu’on va plus vite : ça chauffe. Et dans le cas du 3GS, ça chauffait suffisamment pour entraîner des plaintes d’utilisateurs, non seulement à propos de la sensation désagréable d’avoir un appareil bouillant dans les mains, mais aussi de ses effets sur la coque. En effet, le modèle blanc, sous l’effet de la chaleur, avait la fâcheuse tendance à perdre de sa superbe avec le temps et à virer au rose ou au jaune.
  • Prix à la sortie : 559 euros (16 Go) 659 euros (32 Go)
  • Ce qu’on en a pensé à l’époque : Après qu’Apple nous a habitué a autant de nouveautés, il était difficile pour nous de nous emballer pour un iPhone 3G « mais en plus rapide ». Les rares nouveautés réelles qu’il proposait n’étaient certainement pas suffisantes pour justifier un nouvel achat, d’autant que son prix continuait de grimper d’année en année, et qu’il commençait à coûter sérieusement cher, même avec les subventions des opérateurs. À l’époque, nous avions même déconseillé son achat dans notre test avec une recommandation toute simple : « le modèle 3G reste (…) finalement la meilleure affaire du moment. Quitte à l’acheter avec une boussole ! »
  • L’héritage qu’il a laissé : Cet iPhone 3GS ne sera certainement pas resté dans les annales, pourtant, la mode de planter un « S » derrière chaque téléphone est devenue une tradition chez Apple, au point qu’on s’attend tous les deux ans à voir ressortir le même téléphone qu’avant, à quelques détails près. Voilà au moins une chose que l’iPhone 3GS aura laissé derrière lui.
Image 4 : iPhone : 10 ans, 11 modèles, combien de révolutions ?

iPhone 4

  • Date de sortie : 24 juin 2010
  • Les nouveautés : Après la légère déception que fut l’iPhone 3GS, Apple avait décider de bousculer un peu les choses avec son iPhone 4 : nouveau design, écran Retina du plus bel effet ou encore l’arrivée d’un flash pour épauler l’appareil photo (qui filme désormais en 720p) font partie des nouveautés qu’on découvre en surface, mais il y a aussi du nouveau sous le capot. Il s’agit en effet du premier iPhone abandonner les processeurs Samsung pour passer sur une puce A4 de sa propre conception, bien que la fabrication reste confiée au constructeur coréen. On y trouve également un gyroscope et différents capteurs de mouvement, ainsi qu’un connecteur micro-SIM, symbole du régime minceur qu’a subit le téléphone. En outre, iOS 4 apporte aussi beaucoup, notamment le multitâche ou encore FaceTime qui exploite la caméra frontale.
  • Les problèmes : Le nouveau design de cet iPhone 4 a de quoi séduire, mais il posera très vite un problème de taille qui constituera le premier vrai scandale touchant un iPhone : l’Antennagate. Plusieurs utilisateurs ont très vite constaté qu’en tenant le téléphone à pleine main, le signal GSM perçu par le téléphone pouvait chuter drastiquement jusqu’à être complètement perdu, rendant difficile son utilisation au quotidien. Cela s’expliquait notamment par la conception de l’appareil, qui plaçait la bande externe dédié à l’antenne à l’endroit où la main venait saisir le téléphone, la peau agissant alors comme un absorbeur d’ondes et empêchant le smartphone de les capter. Devant la menace de nombreux procès, Apple a tenté d’expliquer qu’il ne s’agissait que d’une mauvaise lecture du smartphone, et Steve Jobs s’est même livré à un spectacle ridicule expliquant la bonne manière de tenir un iPhone. Mais la marque a fini par céder devant l’évidence, en offrant à chaque utilisateur une coque gratuite pour régler le problème. Une deuxième version de l’iPhone 4 sortira plus tard, avec deux nouvelles bandes pour l’antenne situées cette fois au sommet du téléphone, réduisant les risques de perte de signal.
  • Prix à la sortie : 629 euros (16 Go), 739 euros (32 Go)
  • Ce qu’on en a pensé à l’époque : Une chose était sûre avec cet iPhone 4 : Apple avait renoué avec la nouveauté, quitte à s’aligner avec la concurrence au lieu de donner dans l’inédit. « Cette nouvelle version du téléphone d’Apple est en tout cas la plus aboutie à ce jour, proposant enfin tout ce que la concurrence incluait dans ses modèles, mais en l’intégrant de main de maitre », écrivions-nous à l’époque dans notre test, pour souligner que certes, cet iPhone 4 ne proposait rien qu’on ne trouvait pas déjà ailleurs, mais s’assurait au moins de bien le faire.
  • L’héritage qu’il a laissé : Les puces d’Apple, introduites dans cette génération avec l’A4, continue aujourd’hui d’équiper les iPhone et iPad de la marque. En revanche, si cet iPhone 4 a certainement attiré l’attention lors de sa sortie, il n’aura finalement que peu révolutionné le monde du smartphone, et pour cause : la plupart de ses nouveautés se trouvaient déjà chez un jeune mais sérieux concurrent à l’époque, Android. Au moins, il aura appris à Apple à faire attention à l’endroit où placer ses antennes dans ses produits.
Image 5 : iPhone : 10 ans, 11 modèles, combien de révolutions ?

iPhone 4S

  • Date de sortie : 14 octobre 2011
  • Les nouveautés : En 2011, Apple recommence avec l’iPhone 4 ce qu’il avait fait avec le 3G : sortir une version « S » globalement similaire, mais plus rapide. Cette fois cependant, l’appareil bénéficie d’une grosse exclusivité qui va très vite faire du bruit : Siri. Si la reconnaissance vocale des précédents iPhone était tout juste passable, comme chez toute la concurrence, Siri va se montrer particulièrement intéressant. En plus d’une reconnaissance vocale aboutie, le logiciel propose des réponses avec une voix synthétique très réussie à ses utilisateurs et leur fournit des résultats plus ou moins juste, souvent avec humour.
  • Les problèmes : Après le scandale de l’antenne de l’iPhone 4, Apple avait au moins réussi à éviter le pire avec son 4S : aucun scandale majeur n’est venu entacher la vie du smartphone. Il a pourtant eu son lot de problèmes, notamment concernant Siri : si l’assistant vocal était très amusant à utiliser au début, il montrait aussi très vite ses limites, et la plupart de ses réponses étaient souvent décevantes tant ses fonctions étaient limitées.
  • Prix à la sortie : 399 euros (8 Go), 629 euros (16 Go), 739 euros (32 Go), 849 euros (64 Go)
  • Ce qu’on en a pensé à l’époque : Il était devenu difficile de ne pas mettre l’iPhone directement face à la concurrence lors de nos tests, surtout que l’iPhone 4S devait faire face à l’excellent Samsung Galaxy SII lors de sa sortie. À l’époque, nous avions poutant noté dans notre comparatif qu’« à part la taille de son écran, l’iPhone 4S rivalise et surpasse même parfois le Galaxy SII » car oui, l’obstination d’Apple à rester sur un écran de 3,5 pouces commençait à faire passer l’iPhone pour un petit poucet face à certains concurrents. Mais c’est Siri qui nous aura le plus séduit sur l’appareil, même si à l’époque on attendait surtout que le programme sorte de la bêta dans sa version française pour enfin profiter de toutes ses fonctions.
  • L’héritage qu’il a laissé : Sans conteste, Siri aura été l’instigateur d’un grand coup de balai dans le monde des assistants vocaux sur smartphone. Négligé jusque-là par les constructeurs, il était alors devenu un véritable argument à mettre en avant, Siri ayant par la suite dû faire face à des concurrents comme Cortana chez Microsoft, ou Google Voice sur Android.
Image 6 : iPhone : 10 ans, 11 modèles, combien de révolutions ?

iPhone 5

  • Date de sortie : 21 septembre 2012
  • Les nouveautés : Difficile de passer à côté de la principale nouveauté de l’iPhone 5, puisqu’Apple avait enfin décidé d’élargir un peu l’écran de son appareil pour passer sur une dalle de 4 pouces. Côté connectivité, on avait enfin accès à des débits supérieurs à de la 3G, mais pas encore tout à fait en 4G, ce qui avait surtout causé nombre de quiproquos entre Apple, revendeurs, opérateurs et utilisateurs.
  • Les problèmes : Là encore, l’iPhone 5 avait réussi à éviter la honte d’un important problème matériel, le seul reproche qu’il ait reçu à ce niveau concernant la peinture du cadre en aluminium qui avait tendance à s’écailler, révélant le métal en-dessous. Il faudra regarder du côté d’iOS 6 pour trouver le plus gros raté de cet iPhone 5, à savoir Apple Maps. L’application d’Apple censée remplacer Google Maps ne lui arrivait pas à la cheville dans ses premières versions, se trompant constamment dans ses coordonnées GPS, affichant des points d’intérêts aux mauvais endroits ou encore en ne chargeant tout simplement pas les bonnes cartes. Ce fiasco a même poussé Google a sortir en vitesse une version de Google Maps sur l’App Store, qui a été massivement téléchargée à sa sortie.
  • Prix à la sortie : 659 euros (16 Go), 789 euros (32 Go), 899 euros (64 Go)
  • Ce qu’on en a pensé à l’époque : L’iPhone 5 n’apportait pas de nouveautés significatives par rapport au 4S, ce qui lui a valu nombre de critiques, surtout alors que son principal concurrent le Samsung Galaxy SIII poussait très fort pour lui voler la première place. Nous avions cependant trouvé lors de notre test que l’iPhone 5 conservait une légère avance sur son concurrent, notamment grâce un « meilleur écran LCD et un capteur photo le plus performant tous smartphones confondus ». Ce qui n’a pas manqué de déclencher des discussions enflammées dans les commentaires, symbole des rivalités entre Apple et Samsung de l’époque.
  • L’héritage qu’il a laissé : S’il aura eu le mérite de permettre aux iPhone d’avoir de plus grands écrans (qui s’agrandiront encore par la suite) et de faire un premier pas vers la 4G, l’iPhone 5 n’aura en revanche pas été le modèle le plus marquant dans les esprits. Certes, il était joli et rapide, mais il lui manquait clairement une vraie nouveauté par rapport au 4S pour marquer les esprits.
Image 7 : iPhone : 10 ans, 11 modèles, combien de révolutions ?

iPhone 5S

  • Date de sortie : 20 septembre 2013
  • Les nouveautés : Encore une fois, Apple propose une version « S » de son précédent smartphone, mais avec cette fois une nouveauté qui ne passera pas inaperçu, TouchID. Le bouton principal se voit en effet pourvu d’un capteur d’empreinte digitale, qui permet de déverrouiller l’appareil, mais aussi à s’identifier sur l’App Store ou iTunes. En éliminant le besoin de taper son mot de passe en permanence, TouchID va modifier considérablement la manière d’utiliser son iPhone.
  • Les problèmes : Apple semblait décidément avoir appris sa leçon depuis l’iPhone 4, puisque le 5S est un autre exemple d’appareil qui a connu un lancement assez peu émaillé par les problèmes. Le principal reproche qu’a reçu l’iPhone 5S concernait ses capteurs de position, qui avaient tendance à se dérégler intempestivement, ce qui pouvait perturber le gyroscope, la boussole ou encore l’accéléromètre. Plus tard, certains utilisateurs auront également noté que le bouton d’allumage de l’appareil avait tendance à ne plus répondre, bien que ce souci survenait en général après plusieurs mois d’utilisation du téléphone.
  • Prix à la sortie : 699 euros (16 Go), 799 euros (32 Go), 899 euros (64 Go)
  • Ce qu’on en a pensé à l’époque : À ce stade, nous avions désormais l’habitude des versions « S » des smartphones d’Apple, et nous savions qu’il fallait surtout chercher l’intérêt du smartphone dans ses entrailles. Pour le coup, les performances de cet iPhone 5S avaient vraiment de quoi plaire, et la présence du capteur TouchID constituait le petit plus qui faisait la différence. « L’iPhone 5s, c’est la confirmation de tous les choix esthétiques et techniques qui, selon Apple, devraient définir le smartphone idéal », écrivions-nous alors dans notre test, soulignant qu’Apple continuait dans sa stratégie de consolider ses acquis pour proposer le meilleur produit possible.
  • L’héritage qu’il a laissé : Sans conteste, TouchID a été un véritable coup de neuf dans le monde des smartphones. Plus aucun smartphone haut de gamme ne sort aujourd’hui sans son capteur d’empreinte digitale, et ça, on le doit à TouchID.
Image 8 : iPhone : 10 ans, 11 modèles, combien de révolutions ?

iPhone 6 et 6 Plus

  • Date de sortie : 19 septembre 2014
  • Les nouveautés : Après l’iPhone 5, qui était déjà un évolution en terme de taille, Apple a encore agrandi les écrans avec la nouvelle génération. On avait désormais le choix entre un iPhone 6 plus grand (4,7 pouces) et un iPhone 6 Plus beaucoup plus grand (5,5 pouces). Cette décision avait surtout pour but de contrer la montée des « phablettes », et notamment du Galaxy Note chez Samsung, et Apple proposait ainsi des smartphones plus grands et accompagnés d’un nouveau design beaucoup plus arrondi du plus bel effet, passant également à un écran Retina HD. 
  • Les problèmes : Entre un nouveau design et un téléphone sensiblement plus grand, on pouvait s’attendre à ce que quelques ratés puissent être au rendez-vous. Ça n’a pas loupé, puisque l’iPhone 6 (et plus particulièrement le 6 Plus) a créé le nouveau gros scandale pour Apple, qui sera vite nommé le Bendgate. L’iPhone 6 Plus est à la fois fin et très grand, ce qui souligne les fragilités de son châssis en aluminium : il se tord, se plie, et très vite le Net est inondé de photos d’iPhone montrant une pliure irréversible. Apple avait offert le remplacement des iPhone tordus, mais ce n’était pas fini. Plus tard, l’Erreur 53 est apparue. Il s’agissait d’un message bloquant l’iPhone et indiquant que toutes les fonctionnalités de TouchID étaient désactivées. Ce message apparaissait lorsque les possesseurs d’iPhone faisaient remplacer leur vitre cassée chez un réparateur non-agréé, qui était obligé de changer le capteur TouchID en même temps. Hors, en l’absence de la calibration nécessaire à la sécurité du capteur, celui-ci se bloquait purement et simplement.
  • Prix à la sortie : 
    iPhone 6 : 709 euros (16 Go), 819 euros (64 Go), 919 euros (128 Go)
    iPhone 6 Plus : 809 euros (16 Go), 919 euros (64 Go), 1019 euros (128 Go)
  • Ce qu’on en a pensé à l’époque : Nous ne pouvions que saluer la décision d’Apple de passer enfin ses iPhone à des diagonales plus en phase avec les évolutions des smartphones jusque-là. Avec une taille de 4,7 pouces, l’iPhone 6 proposait également un design très réussi qui « rivalise surtout d’esthétisme face à une concurrence qui manque parfois d’élégance », comme nous le notions dans notre test. Quand à l’iPhone 6 Plus, outre le fait qu’il soit le premier téléphone d’Apple à franchir la barre des 1000 euros, il proposait des performances totalement au niveau, voire meilleures que ses concurrents de l’époque, ce qui ne gâchait rien.
  • L’héritage qu’il a laissé : En dehors de son nouveau design et de ses deux tailles d’écran, l’iPhone 6 ne proposait que peu de nouveautés fracassantes par rapport aux anciens modèles, ou par rapport à ses concurrents. Pourtant, Apple aura tout de même réussi à lancer une mode avec ses modèles « Plus » qui, si elle avait déjà connu quelques exemples ailleurs sous d’autres formes, sera massivement reprise plus tard par des constructeur comme Samsung ou Huawei.
Image 9 : iPhone : 10 ans, 11 modèles, combien de révolutions ?

iPhone 6S et 6S Plus

  • Date de sortie : 25 septembre 2015
  • Les nouveautés : Si l’iPhone 6 était limité sur les nouvelles fonctionnalités, le 6S est l’occasion d’expérimenter pour Apple. Nous découvrons ainsi 3D Touch, le système de reconnaissance de pression de l’écran, qui détermine la force avec laquelle l’utilisateur appuie sur son écran. Une pression légère sera traitée comme un clic normal, tandis qu’une pression plus forte pourra déclencher certaines fonctions comme un menu contextuel, un aperçu d’un fichier ou d’un mail, le tout combiné au remplacement du bon vieux vibreur par un moteur haptique qui fait office de retour.
  • Les problèmes : Malgré un design similaire, le Bendgate n’était plus un problème sur le 6S grâce à un changement de matériau. En revanche, une fois à l’intérieur du smartphone, d’autres problème ont pu survenir, comme des soucis de batterie dont les premiers témoins les ont constaté près d’un an après la sortie de l’appareil. Apple a rapidement reconnu le problème, indiquant que certains modèles disposaient d’une batterie défectueuse pouvant conduire à la coupure intempestive du smartphone, et a offert de remplacer les batteries en question pour les utilisateurs touchés.
  • Prix à la sortie : 
    iPhone 6S : 749 euros (16 Go), 859 euros (64 Go), 969 euros (128 Go)
    iPhone 6S Plus : 859 euros (16 Go), 969 euros (64 Go), 1079 euros (128 Go)
  • Ce qu’on en a pensé à l’époque : Apple continue d’ajouter les nouveautés au compte-goutte, et pendant ce temps l’étau se resserre avec la concurrence. Nous l’avions noté lors de notre comparatif du smartphone avec ses principaux concurrents de l’époque, le Lumia 950 et le Galaxy S6 Edge. Si 3D Touch était incontestablement une nouveauté intéressante, elle s’utilise sur un écran qui « n’a rien de notable », trouvions-nous, surtout face à l’écran sans bord du S6 Edge. Si ses performances lui font toujours honneur, elles font incontestablement jeu égal avec le concurrent chez Samsung.
  • L’héritage qu’il a laissé : Comme toutes les versions « S » des iPhone, les nouveautés de ce nouveau modèle sont assez discrètes. Une fois n’est pas coutume, la principale innovation qu’est 3D Touch a pour l’instant été assez peu reprise par la concurrence, et même Apple semble lui avoir conféré un statut de gadget amélioré. Pour l’instant, rien de bien inoubliable.
Image 10 : iPhone : 10 ans, 11 modèles, combien de révolutions ?

iPhone SE

  • Date de sortie : 31 mars 2016
  • Les nouveautés : Alors qu’Apple continue sur sa lancée des grands téléphone avec l’iPhone 6S, le printemps 2016 réserve une surprise avec la sortie de l’iPhone SE. Pour l’occasion, la nouveauté n’est ni visuelle, ni technologique, mais au niveau du prix particulièrement bas pour l’appareil, qui renferme en réalité un iPhone 6S dans la coque d’un iPhone 5S, en faisant donc un puissant téléphone de 4 pouces auquel il ne manquait que TouchID, exclusif au 6S.
  • Les problèmes : L’iPhone SE est toujours relativement récent, et bénéficie du savoir-faire éprouvé d’Apple avec l’iPhone 5S. Pour l’heure, et c’est plutôt nouveau, aucun problème majeur n’a été constaté sur le smartphone de 4 pouces d’Apple, mais qui sait, les prochains mois nous réserveront peut-être une surprise.
  • Prix à la sortie : 489 euros (16 Go), 589 euros (64 Go)
  • Ce qu’on en a pensé à l’époque : Avec l’iPhone SE, nous avancions en terrain connu. En alliant les performances de l’iPhone 6S avec le design très compact du 5S, Apple réussissait un tour de force qui, certes, ne s’adresse pas à tous, mais avait trouvé son public. « Lorsqu’on a goûté aux grandes diagonales, le retour aux 4 pouces est délicat. Mais pour qui cherche un téléphone qui tient dans la main c’est la meilleure réponse sous iOS », indiquait notre test de l’époque.
  • L’héritage qu’il a laissé : Le marché des smartphones de 4 pouces est assez particulier en Europe, puisqu’il vise généralement des budgets plus modestes qui cherchent des smartphones corrects mais discrets dans un monde où les diagonales dépassent les 5 pouces. Et surtout, il existait déjà bien avant qu’Apple s’y mette avec le SE, qui est finalement encore assez récent pour vraiment lui attribuer un héritage certain.
Image 11 : iPhone : 10 ans, 11 modèles, combien de révolutions ?

iPhone 7 et 7 Plus

  • Date de sortie : 16 septembre 2016
  • Les nouveautés : Avec un design très proche de celui du 6, cet iPhone 7 a peu d’arguments esthétiques à mettre en avant, à l’exception de son coloris Noir de jais particulièrement réussi. À l’extérieur, la principale nouveauté ne sera pas pour plaire à tout le monde, puisque la disparition de l’éternelle prise casque fait débat encore aujourd’hui. À l’intérieur, on trouvera quelques améliorations comme un haut-parleur stéréo, la disparition du bouton principal pour une zone tactile répondant grâce au vibreur haptique, ou encore l’arrivée d’un double capteur photo pouvu d’un zoom optique sur l’iPhone 7 Plus. En outre, cette génération d’iPhone est la première à être certifiée IP67, ce qui rend l’appareil totalement étanche.
  • Les problèmes : Apple était très fier de son nouveau coloris brillant Noir de jais, très réussi par ailleurs, mais celui-ci n’est pas sans poser un nouveau problème de fragilité puisqu’il se raye extrêmement facilement. En outre, pour la première fois, Apple a recommandé à ses acheteurs de se munir d’une coque spécifiquement pour ce modèle afin d’éviter les rayures. Outre le design, les tests d’étanchéité du téléphone ont également révélé que s’il survivait sans problème à une immersion dans un liquide, on trouvait dans certains cas des soucis de son étouffé qui peuvent persister après un passage sous l’eau.
  • Prix à la sortie : 
    iPhone 7 : 769 euros (32 Go), 879 euros (128 Go), 989 euros (256 Go)
    iPhone 7 Plus : 909 euros (32 Go), 1019 euros (128 Go), 1129 euros (256 Go)
  • Ce qu’on en a pensé à l’époque : Difficile de ne pas s’incliner devant l’évidence : cet iPhone 7 n’a pas grand chose de la révolution qu’Apple aime annoncer quand il s’agit d’un de ses smartphones. Certes, il devient étanche, se pare d’un nouveau double capteur photo et d’un zoom optique, mais ces « nouveautés » ne le sont que pour un iPhone, tant on les trouvait déjà ailleurs. « Si vous avez un iPhone 6S ou 6S Plus, mieux vaut attendre la prochaine version de l’iPhone », conseillons-nous dans notre test, sans oublier de souligner que « pour les autres, l’iPhone 7 Plus reste un excellent smartphone. »
  • L’héritage qu’il a laissé : Sorti il y a moins d’un an, l’iPhone 7 est encore trop récent pour lui attribuer un véritable héritage marquant, d’autant que ses nouveautés n’ont rien d’exceptionnel par rapport à la concurrence. Pourtant, son coloris brillant Noir de jais a déjà fait des émules, par exemple chez Samsung et son Galaxy S7, qui est sorti dans un coloris similaire quelques semaines après l’iPhone 7. Amusante coïncidence…
Image 12 : iPhone : 10 ans, 11 modèles, combien de révolutions ?

Quel avenir pour l’iPhone ?

Cette semaine marque les dix ans de l’iPhone, et il est difficile d’imaginer qu’Apple ne célèbrera pas le succès incontestable de son appareil sur la dernière décennie. Le constructeur doit annoncer sa nouvelle génération d’iPhone d’ici la fin de l’été, et si on s’attend évidemment à ce que la tradition des « S » soit respectée une fois de plus, on imagine bien qu’Apple ne ratera pas l’occasion de sortir une version hors des sentiers battus pour fêter l’anniversaire de son produit phare.

Son nom reste inconnu, bien que les rumeurs sur ce prochain iPhone lui attribuent le titre d’iPhone 8 ou encore d’iPhone Edition, et on lui attribue toutes les vertus comme une coque en verre ou un écran encore plus grand. La réponse ne devrait désormais plus trop se faire attendre, le mois de septembre n’étant plus si loin maintenant.