Accueil » Actualité » James Bond a eu recours à la chirurgie esthétique !

James Bond a eu recours à la chirurgie esthétique !

Et si James Bond avait eu recours à la chirurgie esthétique ? Une justification qui a presque eu sa place dans le film Au Service de sa Majesté pour expliquer le changement de casting du célèbre agent secret.

Alors que le prochain film James Bond « Mourir peut attendre » sort enfin dans nos salles au mois d’octobre, une anecdote de tournage fait revenir le culte « Au Service de sa Majesté » sur le devant de la scène. Si le premier James Bond sur grand écran est assurément Sean Connery, le film de 1969 a quant à lui connu un changement de casting… qui a presque été justifié par de la chirurgie esthétique !

George Lazenby, James Bond dans Au Service de sa Majesté - Crédit : Imdb
George Lazenby, James Bond dans Au Service de sa Majesté – Crédit : Imdb

Sean Connery a incarné l’agent 007 dans les cinq premiers films de cinéma de la saga, dont les cultes Goldfinger et James Bond 007 contre Dr. No. Le film Au Service de sa Majesté a cependant décidé de présenter George Lazemby comme le nouveau James Bond. Ce dernier, mannequin à l’époque, n’avait aucune expérience en tant qu’acteur. Le changement d’apparence de l’agent 007 ne semble alors pas avoir plu à l’époque, à en juger par les critiques et les retours des spectateurs de l’époque. Sean Connery reviendra pour les films suivants.

Reste que le film est devenu au fil des années un véritable monument de la saga James Bond et que ce changement de casting a presque été justifié par de la chirurgie esthétique ! Suite directe des précédents opus, Au Service de sa Majesté assume complètement son changement d’acteur. Les scénaristes du film ont étudié plusieurs moyens de le justifier, dont la chirurgie plastique. Les fans du film sauront évidemment que cette justification n’a pas été retenu dans le film final, mais la justification par la chirurgie esthétique reste une théorie importante de la saga.

Un changement de casting assumé pour James Bond

Si la chirurgie plastique n’a finalement pas été évoqué dans le montage final de Au Service de sa Majesté, rien dans le film ne vient contredire l’idée que James Bond ait pu subir une opération chirurgicale pour modifier son apparence. Beaucoup de fans adhèrent donc à cette idée. Le film lui-même laisse également penser que cette théorie reste possible.

Certains personnages ne reconnaissent pas James Bond, par exemple. Lorsque James Bond rencontre Ernst Stavro Blofeld, ce dernier ne le reconnait tout simplement pas. Alors même que les deux protagonistes se sont déjà rencontrés dans les films d’avant. En fin de compte, les producteurs ont décidé de ne pas justifier le nouveau visage de 007 dans Au service secret de Sa Majesté par la chirurgie esthétique. La raison pour laquelle Blofeld ne reconnaît pas James Bond est qu’il porte des lunettes et parle avec un accent chic. Tout simplement.

Le changement de casting était complètement assumé par les producteurs, à tel point que George Lazenby va même jusqu’à briser le quatrième mur et déclarer « Cela n’est jamais arrivé à l’autre type » en faisant référence à Sean Connery. Ce dernier incarnera d’ailleurs de nouveau l’agent 007 dans le film suivant de la saga Les Diamants sont Éternels.

Source : Screenrant