Accueil » Actualité » JRR Token : les détenteurs des droits du Seigneur Des Anneaux annihilent la cryptomonnaie créée par des fans

JRR Token : les détenteurs des droits du Seigneur Des Anneaux annihilent la cryptomonnaie créée par des fans

« Vous ne passerez pas ! ». La cryptomonnaie JRR Token n’a pas fait long feu. Elle s’est faite stopper suite à une plainte déposée juste après sa création.

Les avocats travaillant pour le compte des possesseurs des droits du Seigneur Des Anneaux ont déclaré que le produit JRR Token portait atteinte aux marques déposées de l’auteur. La plainte a été reçue par l’Organisation Mondiale de la Propriété Intellectuelle (OMPI) dans la journée suivant la mise en vente de la cryptomonnaie.

Montage reprenant le célèbre MEME de Gandalf - Crédits : New Line Cinema WingNut/Sebastien Le Goff
Montage reprenant le célèbre MEME de Gandalf – Crédits : New Line Cinema WingNut

JRR Token était un projet de cryptomonnaie qui s’inspirait fortement du Seigneur des Anneaux. Son slogan était « Le seul coin qui les régit tous » et le site internet affirmait que le coin allait « to the Moon ». (Terme employé dans le milieu pour décrire une valeur de crypto se décuplant dans des proportions incroyables). Son même site présentait des images à la Tolkien, des collines et des sorciers, et le lancement s’accompagnait d’une vidéo de soutien de Billy Boyd, l’acteur qui jouait Pippin dans les films.

Un cas flagrant de contrefaçon du Seigneur Des Anneaux

Steven Maier, un avocat spécialisé dans le domaine, a déclaré que : « la succession de Tolkien a le devoir de protéger le nom JRR Tolkien et le contenu de ses livres bien-aimés. […] Il s’agissait d’un cas de contrefaçon particulièrement flagrant, qui visait à obtenir un avantage financier en associant la cryptomonnaie au nom JRR Tolkien et à des œuvres littéraires ».

À voir aussi > Le Seigneur des Anneaux saison 1 : voici la première image de la série d’Amazon

Le développeur a eu de la peine à se défendre

Le développeur s’est défendu en affirmant que JRR signifiait « Journey through Risk to Reward » (voyage au travers des risques et des gains), une référence à « une forme unique de monnaie numérique ».

Cet argument n’a de toute évidence pas convaincu les autorités en charge de la plainte.

La cryptomonnaie ne passera pas

Les détenteurs des droits ont maintenant récupéré le nom de domaine JRRToken.com. Ils ont empêché le développeur d’opérer sous ce nom et ont obtenu son engagement de supprimer tout contenu en ligne contrefait. Le développeur basé aux États-Unis a également payé les frais juridiques de la succession.

Des milliers de cryptomonnaies ont été créés ces dernières années. Leur succès est principalement tributaire de leur popularité. Ainsi beaucoup de développeurs s’inspirent de thématiques dérivées de produits culturels célèbres. Dans un style encore plus malhonnête, l’arnaque de la monnaie virtuelle Squid Game a beaucoup fait parler d’elle ces derniers temps.  

À lire aussi > un jeune cybercriminel canadien arrêté pour un vol de cryptomonnaie de 32 millions d’euros

Source : Cbr