Accueil » Actualité » La Chine autorise de nouveaux jeux vidéo étrangers comme Pokémon et Valorant

La Chine autorise de nouveaux jeux vidéo étrangers comme Pokémon et Valorant

Après 18 mois de restriction, la Chine a finalement assoupli sa politique d’importation. Elle autorise désormais la commercialisation de nouveaux jeux vidéo étrangers, dont Pokémon Unite, Valorant, Don’t Starve, Gwent : The Witcher Card Game et d’autres.

Il ne fait aucun doute que les joueurs chinois passent d’excellentes fêtes de fin d’année. La Chine vient d’approuver 129 jeux vidéo, 84 jeux locaux et 45 jeux étrangers. C’est la première fois en 18 mois que le régulateur chinois des jeux a approuvé des jeux étrangers à être vendus sur le territoire. Les géants chinois de jeux vidéo comme Tencent ou encore NetEase saluent l’assouplissement des restrictions, mais regrettent tout de même le nombre peu élevé de jeux autorisés.

Des joueurs
Des joueurs © Alex Haney / Unsplash

La Chine est un énorme marché pour les jeux vidéo. La demande massive de la jeune génération a d’ailleurs explosé avec la pandémie. C’est à ce moment que le gouvernement chinois a imposé des restrictions plus ou moins lourdes pour le gaming. Après avoir limité le temps de jeu des jeunes chinois à 1 heure par jour en 2018, la Chine a voulu lutter contre l’addiction avec la reconnaissance faciale.

Pourquoi la Chine a interdit de nouveaux jeux vidéo étrangers

La Chine a interdit de nouveaux jeux vidéo étrangers pour diverses raisons. La principale raison est que le gouvernement chinois souhaite exercer un contrôle sur les contenus qui sont diffusés sur son territoire et protéger les intérêts de ses entreprises de jeux vidéo nationales. La Chine a également des préoccupations en matière de sécurité nationale et de protection des mineurs, et elle peut interdire des jeux vidéo étrangers si elle considère que leur contenu pourrait être nuisible pour la société chinoise.

Il est important de noter que la Chine a un système de réglementation très strict en matière de jeux vidéo, et que de nombreux jeux vidéo étrangers doivent être adaptés ou modifiés avant d’être autorisés à être distribués sur son territoire. En outre, la Chine a également des quotas limitant le nombre de jeux vidéo étrangers qui peuvent être commercialisés chaque année, ce qui a pour effet de protéger les entreprises de jeux vidéo nationales.

Le nombre de jeux étrangers approuvés en Chine a baissé de presque 20 % en 5 ans

L’année dernière, le gouvernement a instauré une limite de 3 heures de jeu par semaine pour les moins de 18 ans. Le marché des jeux vidéo s’est écroulé suite à cette décision. C’était la plus forte baisse enregistrée en 14 ans. Finalement, la Chine vient d’annoncer cette semaine l’approbation de plus d’une centaine de jeux. 

En plus d’être un soulagement pour les développeurs locaux, c’est aussi une excellente nouvelle pour les joueurs eux-mêmes qui vont pouvoir rattraper leur retard sur certains titres. Néanmoins, c’est encore loin d’être prometteur pour les studios internationaux. Et pour cause, le nombre de jeux étrangers approuvés au cours des 5 dernières années a baissé de presque 20 %. Les développeurs internationaux doivent également attendre environ 8 mois supplémentaires par rapport aux studios locaux afin d’obtenir une licence.

Quoi qu’il en soit, cette annonce est peut-être le signe d’une amélioration de l’importation des jeux étrangers en Chine, du moins on l’espère. Parmi les 45 jeux étrangers approuvés, on retrouve Pokémon Unite, Valorant, Don’t Starve, Gwent : The Witcher Card Game, etc.