Accueil » Actualité » La NASA critique la Chine pour la fusée incontrôlable qui s’est désintégrée au-dessus de l’océan Indien

La NASA critique la Chine pour la fusée incontrôlable qui s’est désintégrée au-dessus de l’océan Indien

La NASA condamne la désintégration de la fusée chinoise incontrôlable au-dessus de l’océan Indien. Des débris sont tombés dans l’océan au large de l’île de Palawan aux Philippines, mais aucun dégât humain ou matériel n’a été rapporté pour le moment.

Une nouvelle fusée chinoise incontrôlable est revenue sur Terre en se désintégrant au-dessus de l’océan Indien. Ce n’était pas un accident puisque cette fusée appelée Longue Marche 5B n’est pas capable de contrôler sa descente d’orbite. Elle se désintègre donc au moment de sa rentrée atmosphérique. Cependant, nous ne savions pas où elle se dirigeait jusqu’à l’impact samedi 30 juillet. D’ailleurs, Longue Marche 5B est le plus puissant lanceur jamais construit par l’agence spatiale chinoise.

La fusée chinoise Longue Marche 5
La fusée chinoise Longue Marche 5 – Crédit : 篁竹水声, CC BY 4.0

La fusée Longue Marche 5B s’est désintégrée au-dessus de l’océan Indien. Elle est tombée plus précisément au large de l’île de Palawan aux Philippines. L’agence spatiale chinoise a confirmé que « la plupart de ses dispositifs ont été détruits » pendant la descente. Néanmoins, quelques débris sont tombés dans l’océan. Aucun dégât humain ou matériel n’a été constaté, mais la NASA condamne tout de même cette désintégration incontrôlée. Ce n’est d’ailleurs pas la première fois que cela arrive, puisqu’une précédente fusée chinoise hors de contrôle s’était désintégrée près des Maldives l’année dernière.

« Tous les pays spatiaux devraient suivre les meilleures pratiques établies », selon la NASA

L’administrateur de la NASA, Bill Nelson, a déclaré dans un communiqué que : « la République populaire de Chine (PRC) n’a pas partagé d’informations spécifiques sur la trajectoire lorsque sa fusée Longue Marche 5B est retombée sur Terre. Tous les pays spatiaux devraient suivre les meilleures pratiques établies et faire leur part pour partager ce type d’informations à l’avance afin de permettre des prédictions fiables du risque d’impact de débris, en particulier pour les véhicules lourds, comme la Longue Marche 5B, qui comportent un risque important de perte de vies et de biens. Cela est essentiel pour une utilisation responsable de l’espace et pour assurer la sécurité des personnes ici sur Terre ».

La NASA reproche effectivement à l’agence spatiale chinoise de ne pas avoir communiqué les coordonnées de l’impact de la fusée à l’avance. Comme vous pouvez le voir dans le tweet ci-dessous, la rentrée atmosphérique de la fusée a notamment été aperçue au Sarawak, en Malaisie.

Généralement, le premier étage d’une fusée utilisé pour la propulser en orbite se détache avant que la fusée atteigne son orbite. Il revient ensuite sur Terre de manière contrôlée pour se désintégrer à un endroit précis ou réatterrir comme les boosters de SpaceX. En effet, SpaceX qui a récemment réussi 3 lancements en seulement 36 heures réutilise ses boosters. Le premier étage de la fusée Falcon 9 réattérit systématiquement sur la barge de récupération de la société.

Source : Digital Trends