Accueil » Actualité » La Voie Lactée pourrait rassembler six milliards de planètes similaires à la Terre

La Voie Lactée pourrait rassembler six milliards de planètes similaires à la Terre

Selon un groupe de scientifiques qui ont exploité les données du télescope spatial Kepler, il y aurait environ six milliards de planètes habitables comme la Terre dans notre galaxie, la Voie Lactée.

Les étoiles d'une galaxie
Crédit : NASA

Cette semaine, une publication scientifique a annoncé qu’il pourrait y avoir trente-six civilisations extra-terrestres qui vivraient dans notre galaxie. Toutefois, ces civilisations seraient très éloignées, à au moins 17000 années-lumière de distance les unes des autres. Cela reste néanmoins une découverte nouvelle qui tendrait à prouver que nous ne sommes pas les seuls êtres vivants dans l’univers.

Une estimation résultant d’un calcul de probabilité

C’est par un calcul mathématique basé sur les observations du télescope Kepler que cette conclusion est venue. La communauté scientifique estime qu’il y a 18% de chance qu’une planète gravitant autour d’une étoile puisse abriter la vie en raison de sa distance la séparant de son étoile. Ce calcul correspond donc à environ une étoile sur cinq.

En conséquence, si on multiplie par le nombre d’étoiles que l’on considère faire partie de notre galaxie, alors cela donnerait une estimation de six milliards de planètes pouvant assurer la vie à leur surface.

Espace : un mystérieux signal radio se répète tous les 157 jour, d’où vient-il ?

La technologie du télescope Kepler permet toutes ces découvertes

Un télescope comme Kepler, qui a envoyé sa dernière image juste avant de prendre sa retraite, est spécialement équipé en technologie pour détecter et observer des planètes qui orbitent autour d’une étoile. Toutefois, plus une planète est éloignée de son étoile et plus Kepler a de mal à la détecter et l’étudier. Cela rend difficile le travail qui consiste à déterminer la distance dite « habitable » pour les planètes qui gravitent autour de ces étoiles.

La technologie d’un télescope comme Kepler va de toute façon évoluer et les prochains seront bien plus précis dans leurs observations. Cela permettra de déterminer plus facilement le nombre de planètes qui sont à une distance ni trop proche ni trop loin d’une étoile et qui pourraient ainsi abriter la vie comme sur Terre.

Espace : que pense la Russie du succès de SpaceX et Crew Dragon ?

Source : BGR