Accueil » Actualité » Le radiotélescope géant de GoldenEye vient de s’effondrer

Le radiotélescope géant de GoldenEye vient de s’effondrer

L’observatoire d’Arecibo à Porto Rico s’est effondré, après des semaines d’inquiétude des scientifiques sur le sort de ce qui était autrefois le plus grand radiotélescope à antenne parabolique du monde.

La plate-forme d’équipement de 900 tonnes d’Arecibo, suspendue à 500 pieds au-dessus de la parabole, est tombée après que le dernier de ses câbles de soutien qui tenait encore n’ait pas réussi à la maintenir en place.

Arecibo Observatory - Juan R. Costa / NotiCel
Arecibo Observatory – Crédit : Juan R. Costa / NotiCel

L’Observatoire d’Arecibo, rendu célèbre en tant que décor d’une scène clé du film de James Bond « GoldenEye » avec Pierce Brosnan, était fermé depuis le mois d’août après qu’un câble auxiliaire se soit rompu et ait causé une entaille de 30 mètres sur l’antenne réflectrice. En Chine, un radiotélescope similaire de 500m a été mis en service en début d’année. Ceux-ci sont conçus pour étudier l’espace avec une grande précision. Le SETI avait par exemple utilisé 28 radiotélescopes pour chercher de la vie extraterrestre. La NASA veut même transformer un cratère lunaire en radiotélescope géant.

L’Observatoire d’Arecibo a été en service pendant près de 60 ans

En près de 60 ans de fonctionnement, les puissantes capacités de l’observatoire d’Arecibo en ont fait un choix populaire pour les chercheurs à la recherche de percées en radioastronomie et en science atmosphérique. Il a été utilisé pour des projets comme l’exploration des ondes gravitationnelles dans l’espace. Il a aussi servi à la recherche de planètes potentiellement habitables loin de la Terre.

Tout a pris fin quand deux câbles supportant l’antenne parabolique du réflecteur s’étaient rompus au mois d’août. Cela a causé des dégâts et obligé les responsables à fermer l’observatoire. Les sociétés d’ingénierie retenues par l’université de Floride centrale, qui gère l’observatoire, ont étudié les moyens de réparer les dégâts, sans succès. Personne ne se trouvait près du site lorsque le dernier câble a lâché, car l’effondrement de la structure était inévitable. En effet, depuis les vacances de Thanksgiving, les câbles restants se sont rompus au rythme d’un par jour.

L’Observatoire d’Arecibo avait par exemple permis la détection du premier pulsar binaire en 1974. Cette découverte a renforcé l’idée clé de la théorie générale de la relativité d’Einstein et qui a valu à deux physiciens le prix Nobel de physique en 1993. Vous pouvez découvrir (ou redécouvrir) la scène mythique de ce radiotélescope dans le film James Bond GoldenEye ci-dessous.

Source : kotaku