Accueil » Actualité » Le Seigneur des Anneaux : une belle amitié est née sur le tournage

Le Seigneur des Anneaux : une belle amitié est née sur le tournage

Le Seigneur des Anneaux a toujours une anecdote à nous dévoiler ! Aujourd’hui, Dominic Monaghan revient sur son amitié avec Billy Boyd née sur le tournage de la trilogie cinématographique.

Image 1 : Le Seigneur des Anneaux : une belle amitié est née sur le tournage
Une anecdote de tournage touchante ! – Crédit : New Line Cinema

L’œuvre de J.R.R. Tolkien passionne depuis des décennies. Ce n’est pas un hasard si Prime Video va prochainement diffuser Les Anneaux de Pouvoir avec un long trailer grandiose. Mais tout le monde garde en tête la trilogie cinématographique de Peter Jackson avec son casting attachant. Un mastodonte du Septième art qui a également fait naître de belles amitiés. Comme l’explique Dominic Monaghan, l’interprète de Meriadoc Brandybuck, un véritable lien s’est créé entre lui et Billy Boyd, aka Peregrin Touque, sur le tournage.

À lire > Le Seigneur des Anneaux : la série Amazon promet plus d’action que toutes les autres séries

Une amitié forte dès le premier jour de tournage

Image 2 : Le Seigneur des Anneaux : une belle amitié est née sur le tournage
Une amitié bien réelle – Crédit : New Line Cinema

Le Seigneur des Anneaux crée des liens très forts. D’autant plus pour les acteurs impliqués dans la trilogie cinématographique de Peter Jackson. Dominic Monaghan s’en souvient très bien puisqu’il est devenu très ami avec Billy Boyd sur le tournage. L’occasion de dévoiler une belle anecdote.

Je pense que le détail qui m’est vraiment resté en tête, ce n’est qu’un petit truc mais que j’avais complètement oublié. C’est que Billy [Boyd] m’a dit qu’au premier jour de tournage, je lui ai donné un papier avant de commencer à tourner. Il l’a ouvert et à l’intérieur de la carte, j’avais écrit : « Si tu surveilles mes arrières, je surveillerai les tiennes. Love, Merry’ pour Pippin ».

– Dominic Monaghan

Dominic Monaghan s’étend plus longuement sur cette anecdote. Notamment sur le fait que chacun se préoccupait de l’autre sur le tournage du Seigneur des Anneaux. Ce qui explique sans doute cette alchimie naturelle à l’écran puisqu’elle existait dans la vie réelle.

Parce que durant toute la trilogie, je me disais toujours : « Ok, je vais bien. Comment va Billy [Boyd] ? ». Et si ça allait, alors évidemment qu’à ce moment-là je me disais : « Comment Elijah [Wood] ? Comment va Sean [Astin] ? Comment va Viggo [Mortensen] ? Comment va Orlando (Bloom] ? ». C’est un peu devenu un automatisme. Si je vais bien, alors comment va mon partenaire de crime ? C’est intéressant car tout cela vient d’un papier que j’ai rédigé le premier jour.

– Dominic Monaghan

Une histoire très touchante pour une amitié de longue date !

Source : WGTC