Accueil » Test » Test LEGO Hidden Side : que vaut la brique en réalité augmentée ?

Test LEGO Hidden Side : que vaut la brique en réalité augmentée ?

Image 1 : Test LEGO Hidden Side : que vaut la brique en réalité augmentée ?

Il y a quelques mois, au coeur de l’été, Lego lançait sa gamme Hidden Side. Ce nouvel univers fantomatique est somme toute assez ordinaire dans sa construction, mais le constructeur danois l’inscrit dans son temps en lui ajoutant des fonctionnalités en réalité augmentée.

OPPO dévoile ses lunettes à réalité augmentée sans-fil qui captent le mouvement des mains

Le thème choisi est celui des fantômes et autres ectoplasmes. Une idée toute trouvée avec la sortie à venir de SOS Fantômes 3 au cinéma. Mais surtout, c’est un univers encore vierge pour Lego. Le fabricant a construit une intrigue autour de sa nouvelle gamme. Elle tient place dans la ville imaginaire de Newbury, un endroit terrifiant en proie à d’abominables fantômes qui ont décidé de hanter ses habitants et ses bâtiments. À la charge du joueur de nettoyer cette bourgade, armé d’une smartphone ou d’une tablette.

Intrigués par ce nouveau concept, nous avons entrepris de construire l’école hantée de Newbury. C’est la plus grosse boîte de la collection avec pas moins de 1474 pièces : un mastodonte. 

1474 pièces, trois heures de montage

Trois heures de montage ont été nécessaires à sa réalisation. Un travail de longue haleine, mais toujours aussi plaisant. Les amateurs seront contents d’apprendre qu’il y a assez peu d’étapes répétitives dans ce set. Deux planches de décalcomanies sont fournies et ajoutent plein de vie aux décors. Comme souvent chez Lego, cette construction a son lot de secrets.

Image 2 : Test LEGO Hidden Side : que vaut la brique en réalité augmentée ?

Le plus voyant est que l’école peut se transformer en monstre à travers différents mécanismes. Yeux, tentacules, griffes, gueule béante, tout le florilège de l’horreur y est. On a aussi un tableau qui se transforme en autel maléfique et un des coffrets secrets cachés dans les combles. L’ensemble est déjà très intéressant au niveau du jeu simple et c’est tant mieux.

Image 3 : Test LEGO Hidden Side : que vaut la brique en réalité augmentée ?

Une application qui fourmille de possibilités

Huit boîtes composent la gamme Hidden Side. Du bateau hanté au train fantôme en passant par le bus scolaire paranormal, on en a pour tous les goûts et tous les budgets. Autant de sets différents qui partagent tous un point commun : une molette colorée. C’est grâce à elle que l’application dédiée peut interagir avec la construction. 

Tesla : Lego trolle le Cybertruck avec sa vision du véhicule du futur

Image 4 : Test LEGO Hidden Side : que vaut la brique en réalité augmentée ?

Un mode chasseur

Armé de son smartphone, il suffit de télécharger l’application dédiée sur Android ou iOS. Dans son premier mode de jeu (Chasseur), celle-ci permet de scanner sa construction. Cette étape est rapide et ajoute par la suite un décor à l’ensemble. Forêt, barrière, gargouilles, l’objet en plastique prend vie. Il faut alors débusquer les fantômes qui s’y cachent.

Image 5 : Test LEGO Hidden Side : que vaut la brique en réalité augmentée ?

Quand ils paraissent, il ne reste plus qu’à les détruire avec l’arme fournie par l’application. L’ensemble se déroule en réalité augmentée. Cerise sur le gâteau, Lego a prévu une section amélioration qui permet d’augmenter les caractéristiques de ses tirs. Le résultat est sympa et fiable. Nous n’avons eu aucun raté avec le placement du décor. Éventuellement pourrait-on reprocher au jeu de déplacer trop largement les fantômes, ce qui oblige à bouger autour de soi pour tirer dessus.

Et un mode fantôme

Et Lego ne s’arrête pas là. Le joueur peut poursuivre ensuite dans un second mode de jeu. Nommé Fantôme, il lui demande de hanter Newbury. On se glisse alors dans le corps éteint d’un fantôme pour corrompre des éléments du décor de la boîte sélectionnée. Ici plus de réalité augmentée. On joue à la troisième personne dans une partie de jeu vidéo classique. On y incarne un fantôme de base ou l’un de ceux que l’on aura capturés au préalable dans le mode Chasseur.

LEGO lance une minifigure géante en bois

Image 6 : Test LEGO Hidden Side : que vaut la brique en réalité augmentée ?

Hidden Side vaut-il le coup et le coût ?

La gamme Hidden Side est finalement assez intéressante. Lego ne se contente pas de proposer de la réalité augmentée. Son application est fouillée et permet une bonne rejouabilité pour un enfant, notamment avec les améliorations et les fantômes à débloquer. Petit plus, les plus jeunes auront besoin d’un coup de main avec un smartphone, ce qui amène les parents à jouer avec leur progéniture.

Image 7 : Test LEGO Hidden Side : que vaut la brique en réalité augmentée ?

De plus, la construction que nous avons réalisée est toute seule de bonne tenue. De nombreuses pièces, des mécanismes bien sentis et un prix juste surtout. Ce set est affiché en prix officiel à 129,99 €, ce qui représentent une somme. Néanmoins, Lego n’a pas gonflé ses prix. Mieux encore, si l’on compare au Q.G des ninjas de la gamme Ninjago, ce dernier est vendu au même prix pour seulement 1178 pièces. Avec la gamme Hidden Side on est donc gagnant au coût à la pièce.