Accueil » Actualité » Mais qu’est-il arrivé aux grands-parents d’Harry Potter ?

Mais qu’est-il arrivé aux grands-parents d’Harry Potter ?

À la mort de ses parents, Harry a été confié à Pétunia Dursley, la sœur glaciale de Lily Potter. Mais pourquoi Dumbledore n’a-t-il pas confié l’Élu à ses grands-parents ? J.K. Rowling éclaire ce point nébuleux de l’intrigue.

Image 1 : Mais qu'est-il arrivé aux grands-parents d'Harry Potter ?
Harry © Warner Bros. Pictures

Lord Voldemort a tué froidement James et Lily Potter, laissant un bébé orphelin de ses deux parents. Afin de prolonger la protection d’amour dont bénéficiait Harry, Dumbledore avait compris qu’il fallait le confier à un membre de sa famille. Son choix s’est alors porté sur la sœur de Lily, Pétunia Dursley. Or jusqu’à sa rentrée à Poudlard et les étés suivants, le jeune magicien a vécu un véritable enfer dans ce foyer où il était traité comme un pestiféré.

Mais pourquoi Harry n’a t-il pas été recueilli par des proches plus aimants comme par exemple ses grands-parents ? Dans un entretien accordé au site MuggleNet, J.K. Rowling explique qu’il était bien plus intéressant de mettre en scène un Harry esseulé. L’objectif était de brosser le portrait d’un jeune orphelin solitaire en quête d’une famille qui l’aime sincèrement (chose qu’il trouvera plus tard auprès de ses amis Ron et Hermione mais aussi de son parrain Sirius).

Condition d’orphelin, solitude, manque d’affection… Autant de facteurs qui ont permis de façonner Harry, un héros certes torturé mais aussi plein d’humilité et d’amour à revendre !

Pourquoi J.K. Rowling a tué les grands-parents d’Harry ?

Pour brosser un tel personnage, « j’ai donc mis de côté de manière assez impitoyable toute sa famille à l’exception de tante Pétunia. James et Lily étaient extrêmement importants pour l’intrigue, bien sûr, mais les grands-parents ? Non », détaille Rowling. L’auteure poursuit en révélant que les grands-parents maternels d’Harry sont décédés d’une « mort moldue normale ».

À lire > Comment Dumbledore savait que Harry Potter survivrait à Voldemort ?

De son côté, James est né alors que ses parents étaient déjà assez âgés. Enfant unique, il a été choyé par ses géniteurs, ce qui a sûrement contribué à son attitude tyrannique à l’école. Quoi qu’il en soit, ses parents ont passé l’arme à gauche avant la naissance de Harry. « Ils étaient vieux en termes de sorcellerie et sont morts. Ils ont succombé à une maladie magique. C’est aussi simple que cela. Il n’y a rien de grave ou de sinistre dans ces morts. J’avais juste besoin de les mettre à l’écart alors je les ai tués », confie l’auteure.

Même s’ils étaient encore en vie après l’assassinat, Harry n’aurait de toute manière pas pu être confié aux parents de James. Dumbledore s’était arrangé pour renforcer la protection magique transmise par sa mère. Pour qu’il en profite, il fallait toutefois qu’il réside chez une personne partageant le sang de Lily, à savoir Pétunia.