Accueil » Actualité » Masquée en Joker, elle attaque une voiture à la hachette

Masquée en Joker, elle attaque une voiture à la hachette

Dans le Dakota, une femme portant un masque du Joker a attaqué une voiture à la hachette, provoquant une belle frayeur à ses occupants. Le film avait provoqué la polémique avant sa sortie, voilà qui devrait la relancer.

Image 1 : Masquée en Joker, elle attaque une voiture à la hachette

 Une femme portant un masque du Joker et munie d’une hachette s’en est violemment prise à une voiture en stationnement. Cassant vitres, rétroviseurs et pare-brise elle a provoqué une belle frayeur aux deux passagères du véhicule. Une troisième arrivant l’a mise en fuite.

Elle a été ensuite interpellée par la police, qui a découvert sur elle le masque et la hachette. Elle dit ne pas se souvenir des faits. Elle risque une condamnation pour destruction de propriété, le montant des dégâts s’élève à plus de 1000 dollars.

Cet étrange incident relancera-t-il la polémique autour du film Joker que beaucoup voient comme un appel à la violence ?

A l’occasion de la sortie de Joker au cinéma, la police et l’armée avaient d’ailleurs reçu des consignes de prudence et certains établissements avaient mis en place des contrôles à l’entrée suite à des menaces considérées crédibles par les autorités. Heureusement, aucun évènement tragique n’est survenu, mise à part cette dégradation.

Joker, un film qui divise

Énorme succès au box-office, le film retrace la naissance du Joker. Il a fait l’objet de polémiques, particulièrement aux États-Unis, et ce dès la présentation de sa bande-annonce très noire. Certains lui reprochent la romantisation d’un tueur en série. Cela peut paraître surprenant de ce côté de l’Atlantique, mais les Américains gardent encore à l’esprit la fusillade d’Aurora en 2012. Pour rappel, durant la projection de Batman : The Dark Knight Rises, un homme déguisé en Joker avait ouvert le feu au hasard, tuant 12 personnes et en blessant 58. Les familles des victimes ont demandé à Warner Bros de prendre position pour une régulation stricte des armes. Le studio a estimé que le film étant une pure fiction, il ne légitimait pas la violence.

C’est surtout la façon dont le réalisateur a filmé et mis en scène le personnage principal qui a été sujet à discussion. Pour Todd Philips, son Joker est très différent du comics original. Il « n’est pas un gentil qui devient méchant ». De son point de vue, le Joker est à la foi gentil et méchant. Il insiste sur le fait que « le film n’évoque pas la violence aveugle », puisque « toutes les personnes tuées par le Joker sont lui ont, dans son esprit, fait du tort ». L’acteur Joaquin Phoenix a déclaré : « Je pense que la plupart d’entre nous sont capables de distinguer le bien du mal. Ceux qui n’en sont pas capables interpréteront ce qu’ils veulent, comme ils le veulent ». Bien entendu, cela n’a pas fait cesser la polémique.

Source : CBS Minessota