Accueil » Actualité » Moscou-Paris : les températures vont chuter, le pire à craindre en Ukraine

Moscou-Paris : les températures vont chuter, le pire à craindre en Ukraine

Le froid s’invite à la guerre en Ukraine. Vous sentez qu’il fait un peu plus froid ces derniers jours ? C’est normal. Le « Moscou-Paris » est une vague de froid qui va s’installer sur une grande partie de l’Europe jusqu’à jeudi prochain. L’Ukraine sera particulièrement impactée.

Moscou-Paris
L’Ukraine sera tout particulièrement impactée par cette vague de froid glacial © Unsplash

En météorologie, le « Moscou-Paris » est une grande vague de froid qui vient de l’Est de l’Europe et de Sibérie. Elle s’abat, en général, sur l’Europe de l’Ouest, mais aussi et surtout, sur l’Ukraine.

En 2018, ce froid glacial avait par exemple provoqué une chute du thermomètre avec des températures ressenties allant jusqu’à -15, voire -20 degrés sur l’Ile-de-France, et même -25 °C ressentis sur les Alpes. Selon plusieurs météorologues, cette vague ne devrait toutefois pas tant concerner la France cette année. Mais il s’agit cependant d’un malencontreux « hasard » météorologique pour l’Ukraine, à la vue de la situation actuelle.

À lire : Ukraine : Netflix, Epic, Twitter… tout ce que les Russes ne peuvent plus faire sur Internet

Une (autre) vague de froid en provenance de Sibérie dévale sur l’Europe

Comme l’indiquait nos confrères de LCI en 2018, le Moscou-Paris est « une sorte de long corridor entre la Russie et l’Europe occidentale », un boulevard large de plusieurs centaines de kilomètres où transite de l’air glacial. Le froid sera bien évidemment accompagné de vent, « le cocktail parfait pour perdre des degrés ».

Cet événement météorologique se produit en moyenne une fois tous les 3 à 4 ans. Comme le rappelait nos confrères, c’est avant tout le nord et l’est de l’Hexagone qui seront concernés. La vague de février 2012 avait duré 13 jours : s’en était ressenti des températures extrêmes allant jusqu’à -18 °C en région parisienne et -14 °C dans les Landes.