Accueil » Test » Test de Mystic Vale, le premier jeu de société de card crafting

Test de Mystic Vale, le premier jeu de société de card crafting

Mystic Vale reprend le système de jeu de Dominion, à savoir du deck-building, mais pousse encore plus loin le concept avec le Card Crafting System, mécanique novatrice au coeur de Mystic Vale.

Image 2 : Test de Mystic Vale, le premier jeu de société de card crafting
8/10
On aime
  • Une nouvelle mécanique très efficace et loin d'être accessoire
  • Un matériel de très bonne facture
  • Règles fluides et facile à transmettre
  • Une importante quantité de carte permettant une grande rejouabilité
On n’aime pas
  • Première mise en place fastidieuse (il faut glisser toutes les cartes dans leurs sleeves)
  • Démarrage de partie parfois long, le temps d'avoir améliorer assez de cartes pour créer des combos intéressants
Verdict :

Qu’on se le dise, Mystic Vale ne plaira pas forcément à tout type de joueur. Les interactions entre les joueurs sont plutôt froides et le jeu ne laisse aucune place au hasard. Il s’agit donc d’un combat de cerveau où chacun cherchera à construire de son côté le deck le plus efficace. Ceci étant dit, si vous aimez les jeux de stratégie et d’optimisation, vous ne pouvez pas passer à côté de ce Mystic Vale. La mécanique de card crafting est une merveille d’ingéniosité que tout amateur de jeu doit découvrir. De plus le matériel proposé décuple le plaisir de jeu et participe grandement à l’expérience. Le jeu est sorti depuis 3 ans aux États-Unis, a déjà connu plusieurs extensions et a même été adapté sur PC via Steam. Nous ne pouvons que nous réjouir qu’il soit enfin arrivé chez nous traduit dans la langue de Molière.

plus
Nombre de joueurs de 2 à 4 joueurs
Age à partir de 14 ans
Durée d'une partie 45 minutes
Editeur AEG, localisé par Sylex Editions
Auteur John D.Clair

Certains d’entre vous sont peut-être familiers avec Dominion, jeu de société de Deck Building sorti en 2008, ou celui qui signe le renouveau du genre, Aeon’s End. Dominion a pour sa part révolutionné le jeu de société moderne en démocratisant cette mécanique de jeu vous invitant à construire au fur et à mesure de la partie votre paquet de cartes (deck), vous permettant ainsi d’avoir à chaque nouveau tour un jeu plus puissant ou plus adapté à votre stratégie.

Dominion a posé les bases de genre. Mais si Dominon était le téléphone de votre mamie, Mystic Vale serait l’iPhone. Tout en conservant les codes du genre, il apporte une nouveauté majeure qui laissera les fans du genre tout émoustillés.

3 jeux de société de deckbuilding

Panique Celtique

Bienvenue dans la Vallée de la Vie ! Cette terre autrefois splendide et fertile a été maudite par un roi en déclin et visiblement amer… Blasé des biches galopantes, des pâturages verdoyants et des joueurs de bombardes, il y sema donc sécheresse, désolation et famine. Chouette ambiance dans la contrée…

C’est là que vous, (futur) joueur de Mystic Vale, intervenez. Vous incarnez des druides ayant pour objectif de rendre à ces terres leur vigueur d’antan. Vous devrez rassembler toute votre mana et mobiliser les esprits de la nature à vos côtés afin de ramener la vie à ces terres désolé et remporter ainsi la victoire.

Pitch plutôt classique. Nous sommes dans de l’heroic-fantasy sauce celte, les fans de Tolkien jubilent, les autres attendront le début de la partie. 

Mytic Vale
Mytic Vale – Crédits : Tomsguide.fr

Ces terres désolé sont représentées par votre deck (votre pioche personnelle). Il s’agit de 20 cartes, toutes plus ou moins vides, que vous devrez régénérer en leur apportant des évolutions et ainsi une nouvelle vitalité. Plus vos cartes évolueront plus votre pouvoir grandira, vous pourrez ainsi à chacun de vos tours de jeu, réaliser de plus en plus d’actions et engranger de plus en plus de points de victoire.

La nouveauté qui change tout

Mystic Vale introduit une nouvelle mécanique de jeu : le Card Crafting System (CCS).

Cette nouvelle mécanique est au coeur de Mystic Vale, l’ensemble du jeu s’articulant autour d’elle. Mais qu’est-ce donc ?

Au début de votre partie, vous disposez donc de 20 cartes constituant votre deck. Chacune de vos cartes comprend 3 emplacements (préremplis ou non) sur lesquels vous pourrez positionner des évolutions après les avoir achetées. Vous construisez donc vos cartes au fur et à mesure de la partie. C’est ça le Card Crafting.

Cette mécanique est portée par un matériel spécifique : vos cartes des bases sont glissées dans des “sleeves” (des petites pochettes plastiques) et les évolutions que vous pourrez acquérir sont elles présentées sur des cartes transparentes, se superposant et se glissant dans ces sleeves.

Mytic Vale
Mytic Vale – Crédits : Tomsguide.fr

À chacun de vos tours, vous jouez et améliorez ainsi vos cartes en achetant des évolutions. Ces cartes “augmentées” rejoignent alors votre pioche pour être rejouées plus tard et améliorent ainsi votre moteur de jeu. Le card crafting est donc une mécanique venant en surcouche de la mécanique de deckbuilding.

La partie suit un déroulement classique : il s’agit d’une course aux points de victoire. Le classement final étant défini par le total des points victoire accumulés par les joueurs. Toutes les interactions et les subtilités du jeu se concentrent sur votre façon d’appréhender le marché des évolutions.

Votre but est donc d’optimiser votre jeu afin d’obtenir des cartes de plus en plus puissantes. Cela vous permettant ainsi d’acheter des cartes évolutions plus efficaces ou directement des cartes vous apportant des points de victoire (les cartes Val).

Les cartes de votre deck ainsi que les cartes évolutions présentent plusieurs symboles. Les 3 principaux types de symboles que vous pourrez retrouver sont les suivants :

  • les symboles de mana : il s’agit de la monnaie du jeu. Plus vous en aurez dans votre main, plus vous pourrez acheter des cartes Évolutions intéressantes au marché. 
  • les symboles d’esprit : ils vous permettront d’acheter des cartes “Val” vous rapportant des points de victoire en fin de partie.
  • Les symboles de déclin : ils représentent le danger que vous prenez et définissent ainsi le nombre de cartes que vous avez le droit d’avoir en main. S’il y a plus de 3 symboles déclin dans votre main, vous ne pouvez plus ajouter de cartes en provenance de votre deck à celle-ci.

À vous donc d’optimiser votre jeu et vos achats afin de collecter un maximum de point de victoire durant la partie.