Accueil » Actualité » NASA : la surface de l’astéroïde visité par OSIRIS-REx est comme une « fosse de boules en plastique »

NASA : la surface de l’astéroïde visité par OSIRIS-REx est comme une « fosse de boules en plastique »

La NASA vient de révéler que la surface de l’astéroïde Bennu sur lequel l’OSIRIS-REx a atterri pour récolter un échantillon est semblable à « une fosse de boules en plastique ». C’était une véritable surprise pour les équipes de l’agence spatiale.

La sonde OSIRIS-REx de la NASA a décollé en 2016 avec pour objectif de ramener un échantillon de l’astéroïde Bennu sur Terre. Après être entrée dans l’orbite de l’astéroïde en 2019, OSIRIS-REx a réussi sa manœuvre de Touch-and-go en octobre 2020. La sonde a ainsi laissé son empreinte sur l’astéroïde. La NASA a étudié les données récoltées pendant l’atterrissage et vient de se rendre compte de quelque chose de complètement inattendu.

L'astéroïde Bennu
L’astéroïde Bennu – Crédit : NASA

L’agence spatiale américaine a expliqué dans un communiqué que : « le vaisseau spatial aurait coulé dans Bennu s’il n’avait pas activé ses propulseurs pour reculer immédiatement après avoir attrapé la poussière et les roches de la surface de l’astéroïde ». En effet, la surface de Bennu s’est révélée totalement différente de ce à quoi les équipes de la NASA s’attendaient.

La surface de Bennu devait ressembler à une plage et non à une « fosse de boules en plastique »

En fait, la surface de Bennu est comparable à une fosse de boules en plastique. La NASA a effectivement précisé que : « il s’avère que les particules qui composent l’extérieur de Bennu sont si lâches et légèrement liées les unes aux autres que si une personne marchait sur Bennu, elle ressentirait très peu de résistance, comme si elle entrait dans une fosse de boules en plastique qui sont des aires de jeux populaires pour les enfants ».

Vous pouvez voir à quoi ressemble l’atterrissage d’OSIRIS-REx sur Bennu au ralenti dans la vidéo ci-dessus. En observant l’astéroïde depuis la Terre, la NASA s’attendait à ce que sa surface soit recouverte d’un matériau lisse et sablonneux. La surface de Bennu devait donc plus ressembler à une plage qu’à une fosse de boules en plastique.

OSIRIS-REx a laissé un cratère de 8 mètres de diamètre sur Bennu

Les équipes de l’agence spatiale américaine ont aussi confirmé que l’impact d’OSIRIS-REx a créé un cratère de 8 mètres de diamètre sur Bennu. Normalement, la sonde spatiale aurait seulement dû laisser un divot. C’est en tout cas ce que la NASA avait observé durant les tests de la mission en laboratoire.

Ron Ballouz qui est un scientifique de l’équipe OSIRIS-REx a également précisé que : « au moment où nous avons allumé nos propulseurs pour quitter la surface, nous étions toujours en train de plonger dans l’astéroïde ». Heureusement que la sonde spatiale a réussi à remettre les gaz pour quitter l’astéroïde. En tout cas, la sonde spatiale est désormais sur le chemin du retour. Les échantillons du plus vieil astéroïde connu devraient nous parvenir d’ici septembre 2023.

Source : Engadget