Accueil » Actualité » NASA : la sonde OSIRIS-REx a laissé son empreinte sur l’astéroïde Bennu

NASA : la sonde OSIRIS-REx a laissé son empreinte sur l’astéroïde Bennu

La sonde OSIRIS-REx de la NASA a prélevé des échantillons sur l’astéroïde Bennu en octobre dernier. La manœuvre appelée Touch-and-go a laissé une empreinte sur la surface de Bennu que l’agence spatiale américaine vient de montrer.

La sonde OSIRIS-REx de la NASA a presque terminé sa mission scientifique. Après avoir décollé en 2016 et être entrée dans l’orbite de Bennu en janvier 2019, elle a réussi la partie la plus critique de sa mission. Le 20 octobre 2020, OSIRIS-REx s’est approchée au plus près de Bennu pour récolter un échantillon à sa surface. La manœuvre appelée Touch-and-go était très critique à réaliser et les équipes de la NASA retenaient leur souffle en espérant le succès de la mission.

Représentation artistique de la manœuvre Touch-and-go d'OSIRIS-REx
Représentation artistique de la manœuvre Touch-and-go d’OSIRIS-REx – Crédit : NASA’s Goddard Space Flight Center

Aujourd’hui, la sonde OSIRIS-REx est toujours en orbite autour de Bennu en attendant le feu vert pour revenir vers la Terre et ramener les échantillons qui seront analysés par les scientifiques. La NASA vient d’annoncer que la sonde s’est rapprochée à seulement 3,7 km de l’astéroïde afin de prendre des clichés de sa surface. Cela nous a permis de découvrir l’empreinte laissée par OSIRIS-REx et la manœuvre Touch-and-go.

La surface de Bennu garde la marque du passage d’OSIRIS-REx

L’agence spatiale américaine a expliqué que : « la comparaison des deux images révèle des signes évidents de perturbation de la surface. Au point de prélèvement de l’échantillon, il semble y avoir une dépression, avec plusieurs gros rochers visibles au fond, ce qui suggère qu’ils ont été exposés par un échantillonnage. Il y a une augmentation notable de la quantité de matériau hautement réfléchissant près du point Touch-and-go sur le fond généralement sombre de la surface, et de nombreuses roches ont été déplacées ».

La surface de Bennu avant le Touch-and-go d'OSIRIS-REx
La surface de Bennu avant le Touch-and-go d’OSIRIS-REx – Crédit : NASA’s Goddard Space Flight Center
La surface de Bennu après le Touch-and-go d'OSIRIS-REx
La surface de Bennu après le Touch-and-go d’OSIRIS-REx – Crédit : NASA’s Goddard Space Flight Center

Comme vous pouvez le voir sur les deux photos, la surface de Bennu est bel et bien différente après la manœuvre Touch-and-go réalisée par OSIRIS-REx. Pour récupérer le précieux échantillon, la sonde de la NASA avait déclenché une charge d’azote sous pression. Par conséquent, la surface a été fortement remuée et un échantillon a pu être prélevé.

Pour les équipes de la NASA, prendre une dernière image de Bennu était symbolique avant le retour de la sonde. Cela ne faisait effectivement pas partie de la mission initiale. L’un des membres de l’équipe en charge d’OSIRIS-REx a expliqué que l’apparence de la surface de Bennu peut drastiquement changer en fonction de la position du Soleil. Ainsi, « ces images ont été délibérément prises vers midi », a-t-il précisé.

75 % de l’échantillon de Bennu sera conservé en toute sécurité

Enfin, OSIRIS-REx quittera l’orbite de Bennu le mois prochain afin de se diriger vers la Terre. Si tout se passe comme prévu, elle larguera la capsule contenant l’échantillon en septembre 2023. La dernière partie de la mission scientifique pourra alors commencer.

La capsule sera transportée au NASA Johnson Space Center. L’échantillon sera divisé en plusieurs parties. Elles seront quant à elles distribuées à plusieurs laboratoires à travers le monde. D’ailleurs, l’agence spatiale américaine a déjà annoncé qu’elle conservera 75 % de l’échantillon intact. Pourquoi ? Tout simplement pour permettre aux générations futures de l’étudier avec de nouvelles technologies que nous n’avons pas encore.

Source : BGR