Accueil » Actualité » Partager son compte Netflix, c’est bientôt fini

Partager son compte Netflix, c’est bientôt fini

Netflix réfléchit aux mesures à prendre pour mettre fin au partage de compte qui nuit à son service de streaming. Selon le dernier rapport médiamétrie, 90 % de ses abonnés partagent leurs identifiants. Plusieurs pistes sont évoquées, notamment des restrictions sur les appareils et sur les adresses IP.

Image 1 : Partager son compte Netflix, c’est bientôt fini

La guerre des services de streaming qui s’est engagé avec l’arrivée de Disney+ et d’Apple TV+ coute cher. Tous les acteurs cherchent à attirer le plus d’abonnés possible, et pour y parvenir, ils doivent élargir leur offre en investissant massivement dans de nouvelles productions. Une stratégie qui semble porter ses fruits, Netflix a enregistré une augmentation de 21 % de ses abonnés au troisième trimestre 2019, soit 6,8 millions d’abonnés supplémentaires. 

Lors de la présentation de ses résultats trimestriels, la plateforme de streaming a annoncé qu’elle souhaitait prendre des mesures pour éviter que ses clients ne partagent leur compte.

L’usage de Netflix sera limité en termes de plateforme ou d’adresse IP

Selon la firme, le partage des identifiants Netflix nuit gravement aux performances de la société en donnant accès gratuitement à son service pour un grand nombre de personnes. Une déclaration confirmée par un rapport médiamétrie qui concerne les Français et leur usage des plateformes de streaming : 90% des abonnés affirment partager leurs identifiants avec un ami ou un proche.

Netflix entend bien mettre fin au partage de compte qui est d’ailleurs explicitement interdit dans les conditions générales d’utilisation du service : « Le service Netflix, ainsi que tout contenu regardé via la plateforme, est réservé à un usage uniquement personnel et non commercial et ne doit pas être partagé avec des personnes extérieures à votre foyer ».

Pour y parvenir, plusieurs pistes sont envisagées, mais aucune solution n’a encore été retenue officiellement. Le service limite déjà le nombre d’appareils qui peuvent se connecter simultanément, il pourrait poursuivre dans cette voie en forçant ses utilisateurs à enregistrer leur plateforme. Seuls les appareils déclarés seraient alors autorisés à se connecter. La seconde piste consisterait à restreindre le nombre d’adresses IP qui accèdent au service simultanément. 

Pour mettre toutes les chances de son côté, la firme pourrait également mettre en place un système qui combine les deux restrictions. Quelle que soit la solution retenue, elle devra être la plus simple possible pour ses abonnés, et surtout elle devra prendre en compte les mesures prises par les nouveaux entrants. Disney+ et Apple TV+ seront inévitablement confrontés au même problème. Disney+ a d’ailleurs envisagé de mettre en place des restrictions pour limiter le partage de compte avant d’y renoncer.

Source : YouTube